Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Loi asile immigration : Gérard Collomb essuie la critique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inquiétante disparition de jeunes filles au Nigéria

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : les étudiants contre les armes à feu

En savoir plus

FOCUS

Italie : des mesures concrètes pour améliorer l'accueil des demandeurs d'asile

En savoir plus

Moyen-Orient

Nucléaire iranien : l'AIEA réaffirme que Téhéran respecte ses engagements

© Présidence iranienne via AFP | Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Yukiya Amano, lors d'une rencontre avec le président iranien Hassan Rohani, le 29 octobre 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/11/2017

Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique a tenté, jeudi, de dissiper les craintes de la représentante américaine à l'ONU, Nikki Haley, quant au respect de ses engagements par l'Iran concernant l'accord nucléaire de 2015.

Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a réaffirmé jeudi 9 novembre à New York à l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, que l'Iran respectait ses engagements dans l'accord nucléaire de 2015. Les deux responsables "ont discuté de l'application et de la surveillance" des engagements de Téhéran dans cet accord conclu avec six grandes puissances (États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne), a précisé l’AIEA dans un communiqué.

Yukiya Amano a répété à son interlocutrice que cet accord "représentait un apport considérable pour la vérification nucléaire et que les engagements iraniens étaient respectés". "Jusqu'à présent, l'AIEA a accès à tous les sites qu'elle veut visiter dans le pays", a aussi assuré Yukiya Amano à la diplomate américaine. Fin août, Nikki Haley avait réclamé davantage de contrôles en Iran, les jugeant insuffisants. "Les inspecteurs de l'AIEA continueront à faire leur travail d'une manière factuelle et impartiale", a insisté le directeur de l'Agence onusienne.

La mission américaine à l'ONU a fait savoir de son côté que Nikki Haley avait "salué l'expertise et le professionnalisme" de l'AIEA. La diplomate a aussi "exprimé le soutien des États-Unis aux efforts de l'AIEA pour une vérification robuste des activités nucléaires en Iran". Nikki Haley a enfin réaffirmé l'importance à ses yeux d'"un accès complet et transparent" pour l'AIEA aux installations iraniennes, selon le communiqué.

Le président américain, Donald Trump, avait décidé en octobre, sur conseil de Nikki Haley, de ne pas "certifier" que l'Iran respecte ses engagements, et de renvoyer le dossier au Congrès américain pour décider d'une éventuelle reprise de sanctions américaines.

>> À lire aussi : Sur l'Iran, Macron juge "mauvaise" la méthode de Trump

Avec AFP

Première publication : 10/11/2017

  • FRANCE

    Iran, Corée du Nord, COP21... Hollande charge la diplomatie selon Trump

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Donald Trump ne certifiera pas l'accord sur le nucléaire iranien

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Les ruades de Trump contre l’accord iranien inquiètent la France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)