Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Egypte : 235 morts dans l'attaque d'une mosquée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'interview de Mohammed Ben Salmane au New York Times crée la polémique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat dans le Sinaï en Egypte : au moins 235 morts dans l'attaque

En savoir plus

TECH 24

Energy Observer, le premier catamaran propulsé à l'hydrogène

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ibrahim Maalouf : "Je me sens proche du côté nomade de Dalida"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : en Syrie, avec les combattants occidentaux qui ont rejoint les YPG

En savoir plus

FOCUS

Violences sexuelles : les femmes décidées à ne plus se taire

En savoir plus

MODE

Azzedine Alaïa, disparition d'un géant

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec Trump, la fin du rêve américain pour les musulmans ?

En savoir plus

Françoise Barré-Sinoussi,nouvelle présidente de Sidaction

© AFP/Archives | Françoise Barré-Sinoussi qui vient d'être nommée présidente de Sidaction, pose le 21 juillet 2017 dans le laboratoire de l'institut Pasteur à Paris

PARIS (AFP) - 

Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel de médecine et chercheuse mondialement reconnue pour ses travaux sur le sida, est la nouvelle présidente de Sidaction et succède à Pierre Bergé, a annoncé mardi cette association de lutte contre cette maladie.

"Je suis fière de poursuivre le travail mené par Pierre Bergé, dont il faut saluer l'admirable engagement", a déclaré Françoise Barré-Sinoussi dans un communiqué de Sidaction au sujet de l'homme d'affaires et mécène décédé le 8 septembre.

Nommée à la tête de l'association par son conseil d'administration, Françoise Barré-Sinoussi avait reçu le prix Nobel de médecine en 2008 avec le professeur Luc Montagnier pour la découverte du virus du sida.

"Je mènerai de front le combat contre le sida et pour la défense des droits humains car ils sont étroitement liés", assure-t-elle. "C'est ainsi que nous contribuerons à un accès universel et équitable à la prévention, aux soins et aux traitements".

Ancienne directrice de recherche à l'Institut national français de recherche médicale et de santé (Inserm) et professeure à l'Institut Pasteur jusqu'en 2015, elle est membre de l'Académie nationale des sciences depuis 2009. Elle fut également présidente de l'International AIDS Society (IAS) de 2012 à 2014 et a été élevée à la dignité de Grand-Croix de la Légion d'honneur.

"Un engagement politique et financier ambitieux doit constituer une des priorités de nos décideurs en France et à l'international. Sans l'implication de tous, des citoyens jusqu'aux politiques, nous n'atteindrons pas les objectifs fixés par l'Onusida et ne mettrons pas fin à l'épidémie de VIH", martèle la chercheuse.

Co-fondée en 1994 par Line Renaud, renommée vice-présidente mardi, et Pierre Bergé, Sidaction finance des programmes de recherche et des associations d'aide aux personnes séropositives et de prévention, en France et à l'international.

© 2017 AFP