Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Etranger résident" : Marin Karmitz dévoile sa collection de photographies

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : le Soudan du Sud, pays maudit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La cupidité des grandes entreprises va régir Internet"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Italie : les pilotes de Ryanair appelés à un débrayage de quatre heures, une première

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Tragédie au passage à niveau"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Israël : Tzipi Livni appelle à un gel de la colonisation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Rachat de Fox par Disney : la souris croque le renard pour 66 mds de dollars

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Procès de Khalifa Sall au Sénégal : aussitôt ouvert, aussitôt renvoyé

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie : la performance de Vladimir Poutine scrutée dans les médias

En savoir plus

Masters: "Je n'ai jamais trouvé la clé pour battre" Federer, reconnaît Goffin

© AFP | Le Belge David Goffin vainqueur de l'Autrichien Dominic Thiem au Masters final de Londres, le 17 novembre 2017

LONDRES (AFP) - 

Après sa victoire en deux sets secs (6-4, 6-1) sur Dominic Thiem, numéro 4 mondial, vendredi au Masters de Londres, David Goffin s'est montré très prudent avant d'affronter Roger Federer, samedi, en demi-finale, déclarant ne pas savoir quoi faire contre le Suisse contre lequel il n'a "jamais trouvé la clé" pour l'emporter.

Q: Vous avez été breaké d'entrée de jeu, et vos revers sortaient de plusieurs mètres. Étiez vous à l'aise physiquement ? Cela vous a pris quelques jeux pour entrer dans le match ?

R: "J'ai bien commencé, je frappais bien la balle, j'ai fait de bons points. Je servais bien également. Mais Dominic n'a pas raté grand chose, il a très bien servi. Mon jeu de service n'était pas mauvais, même si je l'ai perdu sans mettre un point. Je savais que j'étais dans mon match, donc je n'ai pas paniqué après la perte des trois premiers jeux. Je savais que j'aurais l'opportunité de le breaker. Et c'est ce que j'ai fait ensuite. Je me suis senti plus à l'aise en retour, et j'ai bien joué jusqu'à la fin du set.

Q: Depuis l'US Open (fin août), vous portez une protection sur votre genou gauche. Est-ce que cela a pu vous gêner cette semaine ? Êtes vous inquiet de pouvoir développer une blessure à long terme ?

R: "Tout d'abord, je joue avec ces bandes adhésives depuis l'US Open parce que je me sens mieux avec. Je préfère les garder jusqu'à la fin de la saison. Je ressens encore parfois mon genou, j'ai besoin de repos depuis la demi-finale de Coupe Davis (en septembre). Mais j'ai joué chaque semaine depuis, donc j'ai pris la décision de jouer avec ces bandes. C'est un bon choix. Si vous voyez mes performances ces deux derniers mois, et mon parcours ici, je pense que c'était un bon choix. Et je vais continuer comme ça jusqu'à la fin de la saison. Mais il est clair qu'il faudra ensuite que je repose mon genou.

Q: Vous avez bien joué ces derniers temps, mais Roger Federer vous a posé des problèmes lors du tournoi de Bâle (victoire du Suisse 6-1, 6-2). Qu'est ce qu'il faudra changer par rapport à ce dernier match contre lui ?

R: "Je n'ai jamais trouvé la clé pour battre Roger. Honnêtement, je ne sais pas quoi faire demain. Je vais essayer quelque chose, jouer différemment de ce que j'ai pu faire par le passé. Clairement, je vais faire de mon mieux pour jouer un meilleur match qu'à Bâle. Là-bas, ça n'avait pas été facile. Il avait bien joué, peu raté. Il était très agressif, comme toujours, retournait très bien. J'espère qu'il ne fera pas le même match. Mais je vais tenter quelque chose de différent, c'est certain."

Propos recueillis en conférence de presse.

© 2017 AFP