Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : 14 casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Eloge funèbre d'Emmanuel Macron : un hymne à Jean d'Ormesson et à la littérature

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 1)

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Égypte, les idéaux de la place Tahrir à l'épreuve de la répression

En savoir plus

TECH 24

L'intelligence artificielle se met au rythme de la pop

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La fiscalité selon Trump : qui sont les gagnants et les perdants de la réforme ?

En savoir plus

REPORTERS

Libye-Italie : les migrants pris entre deux feux

En savoir plus

Hand: le PSG fait un pas vers la pole en gagnant à Veszprem

© AFP/Archives | Uwe Gensheimer est l'un des artificiers du PSG, comme ici contre le HC Vardar en Ligue des champions, le 4 juin 217 à Cologne

PARIS (AFP) - 

Le Paris SG a fait un grand pas vers la "pole position" de son groupe de Ligue des champions de handball en réussissant l'exploit de s'imposer pour la deuxième fois en une semaine contre Veszprem, cette fois en Hongrie, 29 à 24.

A six journées de la fin, le billet direct pour les quarts, et l'économie de deux matchs de barrage qui va avec, n'est pas encore dans la poche des Parisiens.

Mais ce ne sont probablement pas les Hongrois, distancés de trois points avec le goal-average défavorable, qui les en priveront. Les Allemands de Flensbourg, les seuls à avoir battu le PSG cette saison sur la scène continentale, ont l'occasion de revenir à deux points de Paris s'ils battent les Biélorusses de Brest dimanche à domicile.

Le PSG avait fait forte impression en dominant Veszprem la semaine dernière à Coubertin (33-28). Sa victoire dans la grosse ambiance de Veszprem marque encore plus les esprits. L'écurie hongroise est une des mieux dotées d'Europe. Elle a joué les quatre derniers Final Four (sans jamais s'imposer) et n'a perdu aucun autre match cette saison.

Les Parisiens ont été fortement ballottés en début de match (3-8 après 12 minutes), mais ont réussi à recoller à la pause grâce à un gros effort défensif. La lutte a été indécise jusqu'à 10 minutes de la fin (22-21), puis les champions de France se sont envolés vers leur plus beau succès de la saison.

Les arrêts de Thierry Omeyer et l'adresse de l'Allemand Uwe Gensheimer aux sept mètres (10 buts dont 6 penalties sur 6 au total) ont fait la différence, mais c'est une nouvelle fois le jeune Édouard Kempf qui a crevé l'écran. Déjà décisif dimanche dernier, l'ailier gaucher a récidivé en marquant de nouveau six buts, sans rater un seul tir cette fois-ci.

© 2017 AFP