Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Israël : Tzipi Livni appelle à un gel de la colonisation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Rachat de Fox par Disney : la souris croque le renard pour 66 mds de dollars

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie : la performance de Vladimir Poutine scrutée dans les médias

En savoir plus

LE DÉBAT

Russie : Vladimir président, Poutine candidat

En savoir plus

POLITIQUE

Les Républicains : Les travaux d’Hercule de Laurent Wauquiez

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Kev Adams, dans la peau d’un snowboarder surdoué

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Essebsi : "Avec Jerusalem, les États-Unis ont réduit les chances d’une solution négociée"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : la frontière irlandaise, casse-tête du Brexit

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La réunion de l'OMC accouche de... rien

En savoir plus

Moyen-Orient

Il y a 40 ans, la visite historique d'Anouar el-Sadate en Israël

© Capture d'écran France 24, DR | Anouar el-Sadate lors de son intervention à la Knesset.

Vidéo par Shirli SITBON

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/11/2017

En 1977, le président égyptien Anouar el-Sadate se rend à Jérusalem. Retour sur cette visite historique, la première d'un chef d’État arabe en Israël.

Le 19 novembre 1977, il y a 40 ans jour pour jour, Anouar el-Sadate se rendait en Israël. Il y était accueilli en héros, alors que les deux pays étaient officiellement en guerre depuis 30 ans. Souhaitant mettre fin à ce conflit, le président égyptien avait alors exposé sa vision de la paix au Parlement.

>> À lire : "Palestine : les cent ans de la controversée déclaration Balfour"

Retour sur cette visite historique, qui reste à ce jour la seule d'un chef d'État arabe en Israël.

Première publication : 19/11/2017

  • ISRAEL

    Pour "faire face à l'Iran", Israël tend la main à l'Arabie saoudite

    En savoir plus

  • MOYEN-ORIENT

    Sept élus français déclarés persona non grata en Israël

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Royaume-Uni : une ministre démissionne après avoir rencontré en secret des dirigeants israéliens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)