Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Vincent Cassel, l’homme aux mille visages

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "Les voyous de l'État Macron"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Nouvelle loi fondamentale en Israël : "Un coup dur pour les minorités"

En savoir plus

REPORTERS

Maracaibo, miroir de tous les maux du Venezuela

En savoir plus

FOCUS

Le couteau, nouvelle arme de prédilection des gangs londoniens

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Tournée africaine de Xi Jinping : la Chine toujours plus présente sur le sol africain

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Affaire Benalla : l'Élysée au cœur de la tempête

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bianca Jagger : "Ortega a trahi la révolution sandiniste du Nicaragua"

En savoir plus

LE DÉBAT

Turquie : quelles libertés après l'état d'urgence ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Il y a 40 ans, la visite historique d'Anouar el-Sadate en Israël

© Capture d'écran France 24, DR | Anouar el-Sadate lors de son intervention à la Knesset.

Vidéo par Shirli SITBON

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/11/2017

En 1977, le président égyptien Anouar el-Sadate se rend à Jérusalem. Retour sur cette visite historique, la première d'un chef d’État arabe en Israël.

Le 19 novembre 1977, il y a 40 ans jour pour jour, Anouar el-Sadate se rendait en Israël. Il y était accueilli en héros, alors que les deux pays étaient officiellement en guerre depuis 30 ans. Souhaitant mettre fin à ce conflit, le président égyptien avait alors exposé sa vision de la paix au Parlement.

>> À lire : "Palestine : les cent ans de la controversée déclaration Balfour"

Retour sur cette visite historique, qui reste à ce jour la seule d'un chef d'État arabe en Israël.

Première publication : 19/11/2017

  • ISRAEL

    Pour "faire face à l'Iran", Israël tend la main à l'Arabie saoudite

    En savoir plus

  • MOYEN-ORIENT

    Sept élus français déclarés persona non grata en Israël

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Royaume-Uni : une ministre démissionne après avoir rencontré en secret des dirigeants israéliens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)