Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Etranger résident" : Marin Karmitz dévoile sa collection de photographies

En savoir plus

Amériques

Le maire de Caracas Antonio Ledezma est arrivé à Madrid après sa fuite du Venezuela

© Oscar Del Pozo, AFP | Le maire de Caracas Antonio Ledezma est accueilli par sa famille à l'aéroport de Barajas, à Madrid, le 18 novembre 2017.

Vidéo par Ludovic DE FOUCAUD , David GILBERG

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/11/2017

L'opposant Antonio Ledezma est arrivé samedi en Espagne après avoir fui le Venezuela où il était en résidence surveillée. Il a fermement critiqué les divisions des adversaires au président Maduro et demandé à l'opposition de "faire son autocritique".

L'opposant vénézuélien Antonio Ledezma, maire de Caracas, est arrivé samedi 18 novembre à Madrid, en provenance de Bogota, après avoir fui le Venezuela où il était en résidence surveillée depuis 2015.

"Le Venezuela n'est pas au bord de l'abîme, il est au fond de l'abîme, il est en train de s'effondrer", a-t-il déclaré à la presse à son arrivée. Le maire de Caracas a annoncé qu'il allait faire une tournée mondiale et qu'il voulait incarner "en exil l'espoir de tous les Vénézuéliens de sortir de ce régime, de cette dictature", accusant le gouvernement du président Nicolas Maduro d'être "en collusion avec les trafiquants de drogue".

Mais Antonio Ledezma, 62 ans, a également demandé à l'opposition de "faire son autocritique" après "ses incohérences", alors que le gouvernement Maduro se prépare à dialoguer avec des opposants les 1er et 2 décembre à Saint-Domingue. Il a affirmé que ce dialogue était une "ruse" de Nicolas Maduro pour "tromper les Vénézuéliens".

Sans nommer personne, il a aussi critiqué la décision de quatre gouverneurs élus lors de scrutins régionaux le 15 octobre de prêter serment devant "l'Assemblée nationale constituante" pro-régime. Nicolas Maduro a fait élire cette assemblée, qui n'est pas reconnue par la communauté internationale, pour neutraliser l'Assemblée nationale, où l'opposition est majoritaire.

L'opposition doit "retrouver la boussole qu'elle a perdue"

"Le gouvernement tire avantage des erreurs des dirigeants de l'opposition, que j'invite à faire leur autocritique", a-t-il déclaré. L'opposition doit "retrouver la boussole qu'elle a perdue", après des "incohérences (qui) nous ont fait beaucoup de mal", surtout au moment où le "Venezuela est sur le point de s'effondrer définitivement".

Nicolas Maduro a ironisé vendredi soir sur la fuite d'un de ses principaux opposants. "Aujourd'hui s'est échappé Antonio Ledezma (...) il est parti sous protection vivre la grande vie en Espagne, boire du vin sur la Gran Via. Qu'ils le gardent", a-t-il déclaré à Caracas.

Le Venezuela est secoué depuis des mois par une violente crise politique, économique et humanitaire, après avoir été ruiné notamment par la chute des cours du pétrole, son unique richesse.

Antonio Ledezma avait été arrêté en février 2015 et accusé de conspiration contre le gouvernement Maduro.

Avec AFP

Première publication : 18/11/2017

  • VENEZUELA

    Pas d'accord à l'issue de la réunion des créanciers du Venezuela

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Venezuela : "nette victoire" du camp présidentiel aux régionales, l'opposition proteste

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Venezuela : l'ONU dénonce "le recours systématique à une force excessive"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)