Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

Maroc: 15 morts dans une bousculade lors de la distribution d'aide

© AFP/Archives | Des habitants de la région marocaine d'Ait Daoud, près d'Al Hoceima (côte nord-est), lors d'une distribution d'aide alimentaire, le 29 février 2004

RABAT (AFP) - 

Au moins 15 personnes ont été tuées et cinq autre blessées dimanche dans une bousculade lors de la distribution d'aide alimentaire dans la région d'Essaouira (ouest), a-t-on annoncé de source officielle.

Le drame a eu lieu dans la localité de Sidi Boulaalam (environ 60 km au nord-est d'Essaouira), a souligné le ministère de l'Intérieur dans un communiqué, sans préciser les circonstances exactes de cette bousculade.

Des médias locaux ont affirmé qu'un "mécène" avait organisé en matinée l'opération d'aide alimentaire dans une échoppe de cette commune rurale. Mais il a vite été "submergé par la foule", composée de près de 800 personnes, principalement des femmes.

Une enquête a été ouverte pour "déterminer les circonstances de l'incident et établir les responsabilités", selon les autorités marocaines.

Le ministère de l'Intérieur a annoncé que le roi Mohammed VI avait donné ses instructions pour "apporter l'aide et le soutien nécessaires aux familles des victimes et aux blessés". Le roi a également décidé de "prendre en charge personnellement les frais d'inhumation et des obsèques des victimes et des soins des blessés", d'après la même source.

© 2017 AFP