Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : 14 casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Eloge funèbre d'Emmanuel Macron : un hymne à Jean d'Ormesson et à la littérature

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 1)

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Égypte, les idéaux de la place Tahrir à l'épreuve de la répression

En savoir plus

TECH 24

L'intelligence artificielle se met au rythme de la pop

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La fiscalité selon Trump : qui sont les gagnants et les perdants de la réforme ?

En savoir plus

REPORTERS

Libye-Italie : les migrants pris entre deux feux

En savoir plus

Top 14: Montpellier reprend la tête, Lyon rentre dans le rang

© AFP | Le N.8 sud-africain de Montpellier Jan Serfontein marque face à Toulouse, le 18 novembre 2017 à stade Altrad

PARIS (AFP) - 

Montpellier, l'un des principaux prétendants au titre, a repris avec autorité, en battant Toulouse, la première place du Top 14 dont il avait été dépossédé il y a plus d'un mois par le LOU, défait à Clermont, lors de la 10e journée de Top 14.

. Montpellier reprend son dû

Ce premier doublon aura donc souri au MHR, pourtant privé de Picamoles ou de Nadolo. En signant face à Toulouse une troisième victoire de rang (32-22) et un cinquième bonus offensif en six matchs à domicile, le MHR de Vern Cotter (37 points) a retrouvé la place de leader qu'il avait occupée durant les six premières journées avant d'en être dépossédé par le LOU.

C'en est donc fini de la surprise lyonnaise (2e, 33 points), passée au révélateur des cadors du Top 14. Après La Rochelle à Gerland (15-19), Lyon a subi le réveil du champion en titre clermontois (39-18), remonté à la 9e place, mais qui a encore perdu un demi sur blessure (Fernandez).

Et le LOU va donc "redevenir le petit club", de l'aveu de son entraîneur Pierre Mignoni, face aux gros dont il va encore croiser la route d'ici la fin de l'année (Toulouse, Toulon et Montpellier).

. Castres et l'UBB se relancent

Surprise de la saison dernière, La Rochelle (3e, 30 points) a elle aussi marqué un coup d'arrêt à Castres (15-31) après une série de cinq victoires consécutives toutes compétitions confondues.

Malgré un bonus offensif oublié en route, les Tarnais (7e, 25 points) se sont eux relancés dans la course à la qualification en enchaînant une troisième victoire de rang qui leur permet de ne plus compter que quelques points de retard sur les autres potentiels barragistes, Toulouse (4e, 28 points), l'UBB (5e, 27 points) et Toulon (6e, 25 points), qui reçoit le Racing 92 en clôture de la journée.

Sauvée par Met Talebula, auteur du premier drop de sa carrière, l'UBB a elle fait son retour dans le Top 6 en retrouvant la victoire non sans trembler face à Agen (33-23) après deux défaites à l'extérieur. Mais amputés d'un bataillon d'internationaux, les Girondins en ont payé le prix en perdant trois autres joueurs sur blessure dont le jeune ouvreur prometteur Matthieu Jalibert.

Malgré sa dixième place (23 points), la Section Paloise n'est elle plus très loin des places qualificatives grâce à sa victoire face à l'avant-dernier Brive (34-15), qui lui a permis de se faire pardonner par le public du Hameau où elle avait perdu lors de ses deux dernières sorties.

Contrairement au Stade Français (11e, 18 points) qui s'est donné de l'air en battant dans la douleur (39-35) la lanterne rouge Oyonnax, dans un match fou marqué par cinq essais de chaque côté, mais reste encore très loin du bon wagon.

© 2017 AFP