Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

ATT annonce que la Justice américaine s'oppose à sa fusion avec Time Warner

© AFP/Archives | Un magasin AT&T à New-York, le 23 octobre 2016

WASHINGTON (AFP) - 

La compagnie de télécommunications américaine AT&T a annoncé lundi que le ministère de la Justice (DoJ) s'opposait à sa fusion à quelque 85 milliards de dollars avec le groupe de média Time Warner, qui possède notamment CNN.

Le ministère de la Justice n'avait toutefois pas confirmé vers 21H25 GMT cette décision que AT&T a qualifiée de "mesure radicale et inexplicable compte tenu de décennies de législation antitrust".

"Des fusions verticales comme celle-ci sont régulièrement acceptées car elles bénéficient aux consommateurs sans amoindrir la concurrence sur le marché", a encore affirmé AT&T.

Cette fusion, annoncée en octobre 2016, a pris une dimension politique avec les critiques récemment adressées par Donald Trump à CNN qu'il qualifie de "fake news" (faux média).

Il avait déclaré pendant la campagne électorale avant son élection il y a un an qu'il s'opposerait à cette opération censée créer un mastodonte avec plus de 142 millions d'abonnés mobiles et disposant d'un catalogue de contenus recherchés dans le sport, le cinéma et les séries télévisées et également prépondérant dans la vidéo en ligne.

Selon des informations de presse, les autorités de la concurrence américaines ont demandé dans le cadre des discussions avec AT&T qu'elle vende CNN pour obtenir un feu vert à la fusion.

Mais son PDG, Randall Stephenson, avait, dans des déclarations publiques, résolument écarté cette possibilité en affirmant le 8 novembre "je n'ai jamais proposé de vendre CNN et n'ai aucune intention de le faire".

© 2017 AFP