Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"7 minutes contre le Franc CFA"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

La Grèce peut-elle couper le cordon financier avec l'UE sans danger ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Une choc du Time sur les séparations des familles de migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Élections en Turquie : Recep Tayyip Erdogan menacé ?

En savoir plus

POLITIQUE

Migrants aux Etats-Unis : Donald Trump recule sur la séparation des familles

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Faouiza Charfi : "Il est important que nos enfants aient une autre vision de l'islam"

En savoir plus

FOCUS

France : le fléau des déchetteries sauvages

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Universités françaises : la compétition internationale "pas forcément négative"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fête de la musique : Arat Kilo, au carrefour des influences

En savoir plus

Moyen-Orient

Irak : le référendum kurde est anticonstitutionnel, déclare la Cour suprême

© Ahmad al-Rubaye, AFP | Le drapeau kurde flottant à Kirkourk, le 16 octobre 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/11/2017

La Cour suprême irakienne a déclaré, lundi, "anticonstitutionnel" le référendum d'indépendance de la région autonome du Kurdistan organisé fin septembre contre l'avis des autorités fédérales.

La Cour suprême fédérale d'Irak a jugé contraire à la Constitution le référendum d'indépendance qui s'est tenu le 25 septembre dernier au Kurdistan autonome, dont les résultats sont de ce fait annulés, a déclaré un magistrat à Reuters, lundi 20 novembre.

La Cour suprême est responsable du règlement des litiges entre le gouvernement central irakien et les régions, comme le Kurdistan. L'institution avait déjà estimé, le 6 novembre dernier, qu'aucune région ou province ne pouvait faire sécession.

>> À lire : Le pari perdu de Massoud Barzani

Le 25 septembre dernier, le leader kurde Massoud Barzani avait organisé un référendum d’indépendance. Ce vote avait déclenché une crise sans précédent entre Erbil et Bagdad.

Aussitôt après les résultats, le gouvernement central irakien avait envoyé ses troupes reprendre le contrôle de toutes les zones situées hors de la région autonome, comme Kirkouk, et dont les combattants kurdes avaient pris le contrôle depuis 2003. En quelques jours, la quasi-totalité de ces territoires sont repassés aux mains de Bagdad.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 20/11/2017

  • IRAK

    L'armée irakienne suspend ses opérations militaires contre les Kurdes pendant 24 heures

    En savoir plus

  • IRAK

    Kurdistan irakien : les mauvais calculs de Massoud Barzani

    En savoir plus

  • IRAK

    Massoud Barzani renonce à la présidence du Kurdistan irakien pour apaiser les tensions

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)