Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Guillaume Soro : "Je vais réfléchir" à une candidature à la présidentielle de 2020

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : L'opposition dénonce une fraude électorale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brésil : le "docteur Popotin" arrêté

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde : Les bleus champions du monde : une fierté française retrouvée

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Football : l'excellence de la formation française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vincent Cassel, l’homme aux mille visages

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "Les voyous de l'État Macron"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Nouvelle loi fondamentale en Israël : "Un coup dur pour les minorités"

En savoir plus

REPORTERS

Maracaibo, miroir de tous les maux du Venezuela

En savoir plus

Asie - pacifique

Au Japon, les forces américaines privées d’alcool après un accident mortel

© Toru Yamanaka, AFP | Des Marines lors d'un exercice militaire conjoint avec les forces japonaises, le 16 août 2017 à Eniwa, dans la préfecture de l'Hokkaido.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/11/2017

L'armée américaine a interdit lundi "jusqu'à nouvel ordre" la consommation d'alcool à ses troupes stationnées au Japon, après un accident de la route mortel dans l'archipel d'Okinawa causé par un militaire américain ivre.

L’armée américaine a décidé de sévir envers ses troupes basées au Japon. "Jusqu'à nouvel ordre, la consommation d'alcool est interdite" pour tous les militaires américains dans le pays, aussi bien dans leurs casernements que dans les lieux publics comme les bars, les clubs et les hôtels, est-il indiqué dans un communiqué des forces américaines au Japon.

Cette décision fait suite à un accident de la route à Okinawa causé, dimanche 19 novembre, par un membre du corps des Marines qui conduisait un camion en état d'ivresse. Un test d'alcoolémie a révélé que son niveau d'alcool était trois fois supérieur à la limite autorisée pour prendre le volant, selon la police japonaise. Un Japonais de 61 ans est mort dans cet accident.

"Quand nos membres en service ne sont pas à la hauteur des attentes élevées que nous avons vis-à-vis d'eux, cela endommage les liens entre les bases et les communautés locales et rend notre mission plus difficile à accomplir", a estimé l'armée américaine dans son communiqué.

Le gouvernement japonais veut "renforcer la discipline"

"Il est extrêmement regrettable que cet accident se soit produit en dépit des demandes répétées du gouvernement japonais (aux forces américaines basées au Japon, NDLR) de complètement mettre en place des mesures préventives et de renforcer la discipline", a déclaré lundi le porte-parole du gouvernement japonais, Yoshihide Suga, lors de son point de presse quotidien.

L'armée américaine a expliqué qu'elle allait "immédiatement" organiser des formations obligatoires pour son personnel dans le pays, civil comme militaire, pour le sensibiliser à une consommation "responsable" d'alcool et à un "comportement acceptable". Les troupes américaines à Okinawa ont par ailleurs reçu l'interdiction de quitter leurs bases.

Quelque 47 000 soldats américains sont basés au Japon, dont plus de la moitié dans le petit archipel d'Okinawa, où leur présence est souvent mal vécue par les habitants. Les faits divers impliquant des militaires américains à Okinawa, hautement médiatisés au Japon, jettent ainsi de l'huile sur le feu.

Actuellement, un ancien Marine américain à Okinawa est jugé sur place pour le viol et le meurtre d'une Japonaise de 20 ans l'an dernier. Le verdict de ce procès très médiatisé est attendu le 1er décembre.

Avec AFP

Première publication : 20/11/2017

  • DIPLOMATIE

    Au Japon, Donald Trump adopte un ton moins agressif envers la Corée du Nord

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Interdiction des transgenres dans l'armée : la justice bloque la décision de Trump

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Trump envisage un défilé de l'armée américaine à Washington comme en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)