Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

Séisme fortement ressenti en Nouvelle-Calédonie, pas de dégât

© AFP Photo | Alerte Info

NOUMÉA (AFP) - 

Le séisme de magnitude 7,3, qui s'est produit lundi matin à l'est de la Nouvelle-Calédonie avec une alerte au tsunami, a été fortement ressenti sans provoquer de dégât notable, selon de premières informations.

Selon la Sécurité civile, le séisme de magnitude 7,3 s'est produit lundi matin à l'est de la Nouvelle-Calédonie, où une alerte au tsunami a été lancée.

L'alerte concerne les bandes côtières des îles Loyauté et l'île des Pins, au sud de la Grande-Terre. Les sirènes se sont déclenchées sur toutes les îles Loyauté et l'île des Pins.

Selon de premières informations, le séisme n'a pas fait de dégât mais a été fortement ressenti par la population.

"Il y avait déjà eu une secousse hier soir, puis à 02H00 et 06H00 du matin et une plus forte dans la matinée. Les véhicules stationnés ont bougé et tout le monde est sorti des locaux", a indiqué à l'AFP un fonctionnaire de l'antenne de la province des îles Loyauté à Maré.

Le séisme s'est produit à environ 85 kilomètres à l'est de Maré, et à 25 kilomètres de profondeur, a annoncé l'institut géologique américain (USGS).

Il a également été ressenti à Nouméa, suscitant de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux.

"J'ai cru que je faisais un malaise, j'ai eu très peur et j'ai quitté l'immeuble sur le champ", a déclaré à l'AFP l'employé d'une société de production dont le siège est en centre-ville.

"Il y a une forte activité depuis trois semaines. Ils ont dû avoir très peur à Maré (5650 habitants)", a déclaré à l'AFP Pierre Lebellegard, sismologue à l'IRD (Institut de recerche pour le développement).

© 2017 AFP