Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Guillaume Soro : "Je vais réfléchir" à une candidature à la présidentielle de 2020

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : L'opposition dénonce une fraude électorale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brésil : le "docteur Popotin" arrêté

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde : Les bleus champions du monde : une fierté française retrouvée

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Football : l'excellence de la formation française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vincent Cassel, l’homme aux mille visages

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "Les voyous de l'État Macron"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Nouvelle loi fondamentale en Israël : "Un coup dur pour les minorités"

En savoir plus

REPORTERS

Maracaibo, miroir de tous les maux du Venezuela

En savoir plus

Moyen-Orient

Le Fatah et le Hamas s'accordent pour des élections générales d'ici la fin 2018

© Mohammed Abed, AFP | Ces élections seraient les premières communes à la Cisjordanie et Gaza depuis 2006.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/11/2017

Le Hamas et le Fatah, ainsi que les autres principaux groupes palestiniens, réunis pendant deux jours au Caire, ont appelé mercredi à l'organisation d'élections générales en Cisjordanie et dans la bande de Gaza d'ici la fin 2018.

Conformément à leur accord de réconciliation, le Fatah et le Hamas ont conclu mercredi 22 novembre un accord en vue de la tenue d'élections générales d'ici la fin 2018 dans les Territoires palestiniens.

Dans un communiqué publié au Caire à l'issue de discussions conduites par les deux frères ennemis, les principales factions palestiniennes "ont appelé la Commission électorale et les parties concernées à lancer les préparatifs pour les élections présidentielle et législatives avant la fin 2018". Elles ont confié au président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas le soin de fixer le calendrier électoral définitif.

La question de l’arsenal du Hamas toujours en suspens

Le communiqué souligne d'autre part "l'importance de lever tous les obstacles entravant les efforts du gouvernement pour assumer immédiatement ses responsabilités envers le peuple". Cependant, la question cruciale du contrôle de la sécurité dans la bande de Gaza et du sort de l'arsenal du Hamas ne figure pas dans le communiqué. L'Autorité palestinienne et son président Mahmoud Abbas excluent d'assumer les responsabilités civiles dans la bande côtière sans avoir la haute main sur la sécurité.

Les dernières élections législatives, en 2006, avaient été remportées à la surprise générale par le Hamas, un résultat qui avait conduit à la rupture entre les deux mouvements.

Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 22/11/2017

  • ÉGYPTE

    L'Égypte ouvre la frontière avec Gaza, des centaines de Palestiniens sur le départ

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Le Hamas cède les frontières de Gaza à l'Autorité palestinienne

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Le gouvernement palestinien se réunit à Gaza, une première depuis 2014

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)