Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : 14 casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Eloge funèbre d'Emmanuel Macron : un hymne à Jean d'Ormesson et à la littérature

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 1)

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Égypte, les idéaux de la place Tahrir à l'épreuve de la répression

En savoir plus

TECH 24

L'intelligence artificielle se met au rythme de la pop

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La fiscalité selon Trump : qui sont les gagnants et les perdants de la réforme ?

En savoir plus

REPORTERS

Libye-Italie : les migrants pris entre deux feux

En savoir plus

Quattenens (LFI) pour la régularisation de tous les sans-papiers qui travaillent en France

© AFP/Archives | Adrien Quatennens, député de La France insoumise (LFI), à l'Assemblée le 10 juillet 2017

PARIS (AFP) - 

Adrien Quatennens, député de La France insoumise (LFI), a prôné mercredi la régularisation de tous les sans-papiers travaillant en France et recommande de s'attaquer aux "causes des migrations", en réponse aux déclarations d'Emmanuel Macron.

Le député du Nord était interrogé sur les déclarations du chef de l'Etat qui, interpellé en marge de l'inauguration de la campagne hivernale des Restos du Coeur mardi à Paris, a expliqué, paraphrasant Michel Rocard, que la France ne pouvait pas "accueillir toute la misère du monde".

"On est loin d'avoir des régularisations massives. Actuellement, sur le territoire, on estime qu'il y a à peu près 400.000 travailleurs sans papiers. A peu près 1%, pas plus, sont régularisés chaque année", a déclaré M. Quatennens sur RTL.

Dans un rapport sur "le recrutement des travailleurs immigrés en France" publié lundi, l'OCDE (Organisation pour la coopération et le développement économique) évalue effectivement à quelques milliers le nombre de sans-papiers régularisés chaque année "pour motif économique" (5.000 en 2015, 6.400 en 2016).

Faut-il tous les régulariser? "En tout cas ceux qui travaillent sur le territoire français, évidemment, ça ne se discute pas".

"Trop souvent dans le débat public, on n'évoque pas la question des causes des migrations. Emmanuel Macron a beau jeu de dire +Je ne peux pas accueillir toute la misère du monde+ et, bien évidemment, sur ce point peut-être que nous pouvons nous retrouver, mais en tout cas, quand les migrants se présentent à nos portes, nous ne pouvons pas nous comporter autrement qu'en êtres humains et les accueillir", a développé le député du Nord.

"Il faut surtout traiter les causes, et notamment sur la question économique: les accords commerciaux inégaux, le libre-échange et toutes ces politiques qui sont menées provoquent ce fait que vous poussez des populations à la sortie". "Bien souvent, ceux qui se plaignent de voir arriver à nos frontières des migrants soutiennent des politiques économiques qui produisent les effets décriés", a-t-il dit.

© 2017 AFP