Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Etranger résident" : Marin Karmitz dévoile sa collection de photographies

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Mademoiselle K

En savoir plus

#ActuElles

Le sexisme passe à table : l’asservissement des femmes par la nourriture

En savoir plus

Europa League: Lyon ne rate pas l'occasion de filer en 16e

© AFP | Le défenseur de Lyon Mouctar Diakhaby (c) félicité après son but contre l'Apollon Limassol, le 23 novembre 2017 à Lyon

LYON (AFP) - 

L'OL a fait le travail: grâce à une victoire sans trembler (4-0) aux dépens du club chypriote d'Apollon Limassol, Lyon s'est qualifié pour les 16es de finale de l'Europa League dès la 5e journée, jeudi au Parc OL, et aura sa finale de groupe contre l'Atalanta Bergame.

L'Olympique lyonnais n'avait besoin que d'un point pour se qualifier, il en a pris trois contre la modeste équipe chypriote. Le voici à 11 points en tête du groupe E, autant que Bergame, qui a également son ticket pour les 16es.

Le 7 décembre, à Reggio Emilia contre l'Atalanta dont les rencontres européennes sont délocalisées, la 1re place de la poule serait dans la poche des hommes de Bruno Genesio en cas de victoire, ou sur un match nul à condition de marquer deux fois (1-1 à Lyon à l'aller).

Contre Apollon, face à qui il a également concédé un résultat nul à l'aller dans le temps additionnel (1-1), Lyon s'est cette fois mis à l'abri dès la première période.

Mouctar Diakhaby profitait d'une faute de main du gardien Bruno Vale à la suite d'un corner pour ouvrir la marque (29) et Nabil Fekir portait le score à 2-0 en reprenant, avec un enchaînement poitrine-frappe, un centre délivré de l'aile gauche par Memphis Depay (32).

- Lopes imprenable, alerte pour Traoré -

Après la mi-temps, l'Espagnol Mariano Diaz inscrivait un troisième but en reprenant de la tête un centre adressé de la droite par Houssem Aouar (67).

En fin de partie, Myziane Maolida (18 ans), entré en jeu à la 74e minute portait le score à 4-0, inscrivant du coup son premier but en professionnel.

Sans livrer une grande performance au cours d'une partie peu intense, l'Olympique lyonnais a toutefois confirmé sa solidité défensive actuelle.

L'équipe rhodanienne, invaincue depuis onze rencontres et sa défaite à Paris (2-0), le 17 septembre, n'a plus concédé de but depuis six matches (4 nuls, 7 victoires).

Cette fois-ci, elle le doit beaucoup à son gardien Anthony Lopes qui a réalisé des parades déterminantes en intervenant notamment dans les pieds de Joao Pedro (1), en s'interposant sur des tirs du Français Valentin Roberge (10) et d'André Schembri (45), avant de détourner magnifiquement une reprise de la tête d'Emilio Zelaya à la réception d'un centre de la droite (60).

Après cette rencontre, l'OL peut toutefois s'inquiéter de la sortie prématurée de son attaquant burkinabè, Bertrand Traoré, qui s'est blessé tout seul au genou gauche sur un mauvais appui et remplacé dès la 16e minute par Houssem Aouar.

© 2017 AFP