Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Etranger résident" : Marin Karmitz dévoile sa collection de photographies

En savoir plus

France-Japon, coup d'envoi du rugby à la U Arena

© AFP | La U Arena, prête pour accueillir son premier match de rugby

NANTERRE (AFP) - 

La U Arena, salle de spectacle et futur stade du Racing 92, s'apprête à vivre sa grande première en configuration rugby avec le test France-Japon samedi, joué sur pelouse synthétique, là aussi une première pour les Bleus.

. Une salle polyvalente

Conçue par l'architecte Christian de Portzamparc, la U Arena, située à Nanterre (Hauts-de-Seine), dans l'axe de l'Arche de la Défense, a été inaugurée le 19 octobre par les Rolling Stones devant 40.000 spectateurs. Une jauge qui en fait la plus grande salle couverte d'Europe, devant la O2 Arena de Londres, Bercy à Paris ou Pierre-Mauroy à Villeneuve-d'Ascq (Nord).

L'homme d'affaires Jacky Lorenzetti, président du Racing 92, est à l'origine de ce projet pharaonique à 350 millions d'euros entamé il y a neuf ans.

Les Bleus ne seront pas tout à fait les premiers sportifs à s'y "produire": le week-end dernier s'y est tenu le Supercross Paris, qui a lui aussi fait le plein. L'événement a nécessité 4.000 m3 de terre et 2 jours de travail.

. Place à l'Ovalie

En configuration rugby, les tribunes seront réduites à 30.000 places -quelque 25.000 spectateurs sont attendus samedi, selon la Fédération-. Après France-Japon, le Racing 92 en fera son antre, avec un premier match le 22 décembre face à Toulouse. Fini pour les Ciel et Blanc le vieux stade Yves-du-Manoir à Colombes, théâtre des jeux Olympiques de 1924 et de la finale de la Coupe du monde de football 1938.

Pas de télescopage prévu à l'avenir: sauf exception majeure, le Racing jouera tous ses matches à la U Arena. Le club garantit à Lililo -la société qui exploite l'Arena, filiale d'Ovalto, la holding de Lorenzetti- 16 matches par saison (13 de Top 14, 3 de Coupe d'Europe).

. Pelouse, écrans, éclairage: trois interrogations

En configuration rugby, les joueurs fouleront la "SoftGrass", une pelouse synthétique approuvée par World Rugby. Fabriquée sur mesure, elle doit, selon Lililo, "optimiser le confort ainsi que la sécurité des athlètes et favoriser un jeu tourné vers l'attaque".

Le sélectionneur du XV de France Guy Novès n'a pourtant pas caché son inquiétude jeudi après l'entraînement de son équipe dans la salle: "J'espère qu'on n'aura pas de problèmes de tendons, de ligaments. Chaque appui va être bloqué." Simplement recouverte pour les autres manifestations, la pelouse sera arrosée avant le match et à la mi-temps.

Autre détail important: la surface vidéo projetée, d'un maximum de 2.400 m2, sera réduite à 800m2 pendant les matches pour éviter de perturber les joueurs.

Le toit fermé, qui oblige à un éclairage artificiel, est un troisième sujet de préoccupation, la salle étant "éclairée juste par des lumières qui parfois sont un peu aveuglantes", a souligné Novès. Dans les coins du terrain, c'est plutôt l'obscurité qui pourrait déstabiliser les ailiers.

© 2017 AFP