Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : 14 casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Eloge funèbre d'Emmanuel Macron : un hymne à Jean d'Ormesson et à la littérature

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 1)

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Égypte, les idéaux de la place Tahrir à l'épreuve de la répression

En savoir plus

TECH 24

L'intelligence artificielle se met au rythme de la pop

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La fiscalité selon Trump : qui sont les gagnants et les perdants de la réforme ?

En savoir plus

REPORTERS

Libye-Italie : les migrants pris entre deux feux

En savoir plus

L'image de Jean-Luc Mélenchon se dégrade

© AFP/Archives | Jean-Luc Mélenchon, le 16 novembre 2017 à Marseille,

PARIS (AFP) - 

Seuls 36% des Français ont une bonne opinion de Jean-Luc Mélenchon, contre 42% il y a deux mois, selon un sondage Odoxa diffusé vendredi, dans lequel le chef de file de la France insoumise reste néanmoins perçu comme le meilleur opposant à Emmanuel Macron.

Dans le détail, 69% (+1) des personnes interrogées le jugent "agressif" et pour 68% (+5) il joue "trop perso". 48% (-8) le considèrent "proche des gens" et 43% (-3) compétent, selon cette enquête avec Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro.

79% des Français estiment que son oppposition aux ordonnances réformant le code du travail a été "un échec" car "il n?est pas parvenu à faire reculer le gouvernement", 21% jugeant que cela est tout de même "une réussite" car elle "lui a permis de renforcer son rôle d?opposant à la politique menée par le gouvernement".

Malgré tout, le député des Bouches-du-Rhône reste considéré pour 37% comme le meilleur opposant, par comparaison avec Marine Le Pen (29%), Laurent Wauquiez (24%) et Benoît Hamon (8%).

Enquête réalisée, selon la méthode des quotas, en ligne les 22 et 23 novembre auprès de 1.009 personnes de 18 ans.

Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

© 2017 AFP