Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L’invité du jour

Chef Simon : "Ce n’est plus notre corps qui décide de ce que l’on va manger, mais notre cerveau"

En savoir plus

LE DÉBAT

Colombie : la paix avec les Farc en danger ?

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget de la zone euro : Paris espère un accord "substantiel" à Berlin

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Thaïlande, le crime de lèse-canidé"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump: "C'est la faute d'Angela Merkel"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : le PDCI, allié de Ouattara, rejette un "parti unifié"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : de l'Espagne aux Etats-Unis en passant par l'Allemagne, les voix s'élèvent

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Anjan Sundaram : "Au Rwanda, l'État s’impose sur la réalité"

En savoir plus

SPORT

Coupe Davis : "Je n'ai jamais chialé autant", confesse Yannick Noah

© Denis Charlet, AFP | L'équipe de France a remporté sa 10e Coupe Davis.

Texte par Yann BUXEDA , envoyé spécial France 24 au stade Pierre-Mauroy (Lille).

Dernière modification : 26/11/2017

Victorieuse de la Belgique en finale de la Coupe Davis, l'équipe de France est revenue, en conférence de presse, sur son succès historique face à la Belgique. Entre bonheur et soulagement, voici les réactions.

Yannick Noah, capitaine de l'équipe de France : "On gagne, on est hyper contents. C'est dur de trouver les mots. On l'a tellement voulu. Vous ne pouvez pas imaginer comment on a rêvé de ce moment. On n'a pas de revanche à prendre sur rien. C'était dur. [...] On a vécu une semaine de malade. Je n'ai jamais chialé autant, je n’ai jamais vu autant de larmes, de douleurs, je n’ai jamais autant parlé aux Êtres humains. Ça n’a rien à voir avec le tennis. À la fin, quand tu vis ce truc-là et que tu gagnes, tu te dis que ça vaut la peine. [...] J'ai envie de revivre des choses comme ça. Je suis motivé, motivé pour continuer à jouer pour les gens que j’aime et continuer à jouer parce qu’il y a encore beaucoup de gens à décevoir".

Lucas Pouille (France) : "Je ne suis pas le héros de la journée. On est tous les héros. On a tous contribué à gagner. On est tous très heureux de la gagner. Ce qui est important, c’est ce que l’on pense et ce que l'on vit entre nous".

Richard Gasquet (France) : "On est très heureux d'avoir pu gagner cette compétition. C'est fabuleux. On est tous très amis. Beaucoup de joueurs ont joué différents joueurs. C'est tout simplement exceptionnel pour nous de gagner. Ça fait longtemps qu’on court après. C'est quelque chose de fabuleux, surtout de pouvoir courir derrière Lucas, qui était en pleurs. C'est magique. Ça restera pour toujours".

Johan van Herck, capitaine de l'équipe de Belgique : "On est vraiment déçus. On perd une finale en Coupe Davis à 2-2, on est tous déçus. On est des joueurs de tennis, des sportifs de haut niveau et on veut gagner. On est déçus. Il faut l'accepter, on a tout fait pour. À la fin, ça n'a pas réussi. [...] Tout le monde peut se regarder dans le miroir et dire qu’on a tout fait. Je ne pense pas que quelqu'un doit prendre la responsabilité de la défaite. On gagne ensemble, on perd ensemble. C'est un cliché, mais c'est comme ça. Tout le monde, le staff, les entraîneurs, l'entourage privé peuvent être fiers de ce que nous avons fait".

David Goffin (Belgique) : "Évidemment, la déception, malgré mes deux bons matchs, est quand même là. Quand l'équipe perd, on est tous déçus, et c'est normal après une telle année. On a tout donné et c'est la fin de saison, on a tous un peu les nerfs qui lâchent, on craque tous un peu. C'est dur de terminer là-dessus. Il y a eu beaucoup de positif, de bonnes choses cette année dans cette équipe. On a passé des supers moments. J'espère que ça va continuer. Pour l'année prochaine, on verra comment ça va évoluer. On a un premier tour à domicile, c'est une bonne chose. On aura le temps d'en reparler d'ici là".

Steve Darcis (Belgique) : "J'avais de bonnes sensations à l'entraînement. Je suis bien rentré dans le match contre Jo, mais je me suis fait exploser. Aujourd'hui aussi. C'est dur de dire que je me suis mal senti parce que j'ai pris deux branlées. À part ça, je me suis préparé, je n'ai pas fait un grand match. J'ai perdu contre deux joueurs qui étaient beaucoup plus forts que moi. À chaud, c’est difficile de répondre. Je suis déçu, je suis déçu pour tout le monde, pour l'équipe. J'ai essayé de m'accrocher, de faire ce que j'ai pu. Aujourd'hui, Lucas était plus fort, Jo était plus fort que moi vendredi".

Première publication : 26/11/2017

  • TENNIS

    Coupe Davis : héros des Bleus, Pouille offre un 10e sacre à la France

    En savoir plus

  • TENNIS

    Coupe Davis : Goffin mate Tsonga et remet la Belgique en course

    En savoir plus

  • TENNIS

    Coupe Davis : la France mène 2-1 en finale après la victoire du double français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)