Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : 14 casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Eloge funèbre d'Emmanuel Macron : un hymne à Jean d'Ormesson et à la littérature

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 1)

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Égypte, les idéaux de la place Tahrir à l'épreuve de la répression

En savoir plus

TECH 24

L'intelligence artificielle se met au rythme de la pop

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La fiscalité selon Trump : qui sont les gagnants et les perdants de la réforme ?

En savoir plus

REPORTERS

Libye-Italie : les migrants pris entre deux feux

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Le point sur l'actualité politico-sociétale au Moyen-Orient avec les reportages de nos correspondants. Le mardi à 17h45.

Dernière modification : 29/11/2017

"Lost in Lebanon", un autre regard sur le conflit syrien

© France 24

Cette semaine, rencontre avec les réalisatrices Sophia et Georgia Scott. Elles se sont rendues au Liban, à la rencontre des réfugiés syriens et en ont tiré un film touchant et émouvant, "Lost in Lebanon". Avec ce film, les deux réalisatrices s'intéressent aux personnes derrière les statistiques. Des êtres attachants, qui s'aident en aidant les autres et luttent contre la bureaucratie, la peur et le désespoir avec bienveillance et pudeur.

L'Égypte est endeuillée depuis l'attentat qui a visé vendredi 24 novembre une mosquée soufie dans le Sinai. Les terroristes du groupe État islamique y ont fait plus de 300 victimes, dont des dizaines d'enfants. Cet attentat est le dernier d'une longue série dans une région stratégique et difficile à contrôler.

Enfin la Fondation Jacques Chirac a remis son 9e prix à la Fondation Hrant Dink pour son action "en faveur de la prévention des logiques de haine et d'exclusion entre les peuples de Turquie, d'Arménie et d'Azerbaïdjan". L'association a été créée en 2007, après l'assassinat du journaliste turc d'origine arménienne Hrant Dink par un jeune nationaliste turc. Mais son combat est plus que jamais d'actualité.

Par Laure MANENT , Joanna COCKERELL , Jeanne LAVENANT , Sonia BARITELLO , Tamara PAVAN

Les archives

05/12/2017 Jérusalem

Irak : une adolescence à Mossoul sous le joug du groupe État Islamique

À quoi ressemblait la vie d'une adolescente à Mossoul à l’époque où cette ville d'Irak était sous le joug du groupe État islamique ? Ferah est là pour témoigner. Pour survivre à...

En savoir plus

22/11/2017 Réseaux sociaux

Émoticône hijab : la victoire de Rayouf Alhumedhi, lycéenne saoudienne

Rayouf Alhumedhi, Saoudienne de 16 ans, est à l'origine d'une petite révolution : elle a eu l’idée de créer une émoticône hijab, pour représenter les musulmanes qui portent le...

En savoir plus

14/11/2017 Liban

Jordanie : des initiatives pour aider les réfugiés syriens à travailler

En Jordanie, où des centaines de milliers de Syriens sont réfugiés, les autorités ont récemment assoupli la loi et ouvert la porte à de nombreuses initiatives pour aider les...

En savoir plus

07/11/2017 Arabie saoudite

Arabie Saoudite : qui est Mohammed Ben Salmane ?

Est-ce un coup de balai ou un coup de force ?... Le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane a ordonné l'arrestation et le limogeage de plusieurs hauts dignitaires du régime...

En savoir plus