Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : L'opposition dénonce une fraude électorale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brésil : le "docteur Popotin" arrêté

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde : Les bleus champions du monde : une fierté française retrouvée

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Football : l'excellence de la formation française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vincent Cassel, l’homme aux mille visages

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "Les voyous de l'État Macron"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Nouvelle loi fondamentale en Israël : "Un coup dur pour les minorités"

En savoir plus

REPORTERS

Maracaibo, miroir de tous les maux du Venezuela

En savoir plus

FOCUS

Le couteau, nouvelle arme de prédilection des gangs londoniens

En savoir plus

EUROPE

Dix personnes arrêtées à Malte dans l'enquête sur l'assassinat de la journaliste anticorruption Daphne Caruana Galizia

© Matthew Mirabelli, AFP | La journaliste Daphne Caruana Galizia le 24 avril 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/12/2017

Dix Maltais ont été arrêtés dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de la journaliste et blogueuse anticorruption Daphne Caruana Galizia, a annoncé lundi le Premier ministre maltais. Les suspects ont été placés en garde à vue.

Jusqu'à maintenant, l'enquête piétinait un peu. Quand deux députés européens se sont rendus à Malte la semaine dernière pour rencontrer le ministre de l’Intérieur et le chef de la police, pour faire le point sur les circonstances de l'assassinat de la journaliste et blogueuse Daphne Caruana Galizia, tuée le 16 octobre dernier dans l'explosion de sa voiture, ils n'ont pas obtenu beaucoup de réponses.

>> À voir sur France 24 : "FOCUS - 'L’assassinat de Daphne Caruana Galizia va-t-il rester impuni ?' "

Mais le lundi 4 décembre, les autorités donnent un nouvel élan à l'enquête. Le ministre de l'Intérieur, Joseph Muscat, a annoncé ce matin que huit Maltais avaient été arrêtés, dont des individus déjà connus des services de police, avant de préciser sur Twitter que deux autres individus avaient été arrêtés.

"J'ai été informé d'une opération de sécurité menée ce matin" dans le cadre de l'enquête sur la mort de Daphné Caruana Galizia, 53 ans, avait expliqué le ministre maltais dans un communiqué. "Au cours de cette opération, huit personnes ont été arrêtées, soupçonnées d'être impliquées dans le meurtre. Les huit personnes arrêtées sont toutes maltaises. Parmi elles, se trouvent des individus connus de la police". Les suspects ont été placés en garde à vue et la police a 48 heures pour décider de les déférer ou non en justice, auquel cas les forces de l'ordre se chargeront de fournir plus d'informations à la presse, a précisé Joseph Muscat.

Aide du FBI

Le Premier ministre a aussi rappelé que les enquêteurs maltais avaient bénéficié de l'aide de la police fédérale américaine (FBI), d'Europol et de la police finlandaise. "Je voudrais insister sur l'engagement de l'État et sur mon engagement personnel à faire en sorte que les éventuels commanditaires et les auteurs de ce crime soient jugés", a-t-il insisté.

Souvent qualifiée de "Wikileaks à elle toute seule", Daphné Caruana Galizia avait révélé certains des pans les plus sombres de la politique maltaise, s'en prenant avec virulence à Joseph Muscat, et plus récemment aussi au chef de l'opposition. Depuis son assassinat, la société civile s'est mobilisée à plusieurs reprises pour exprimer leur désir de justice.

Première publication : 04/12/2017

  • MALTE

    Journaliste assassinée : les Maltais dans la rue pour demander justice

    En savoir plus

  • MALTE

    Malte : une journaliste anticorruption assassinée dans l'explosion de sa voiture

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)