Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : coup d'envoi de la réforme de l'assurance-chômage

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Une femme "moderne" ne peut pas être victime de violences conjugales"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'argent, tabou des députés"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Climat : faut-il encore rappeler l'urgence de la situation?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Léonard She Okitundu : "La RDC n'exclut pas des mesures de rétorsion contre l'UE"

En savoir plus

LE DÉBAT

"One Planet Summit" : sans les États-Unis, qui va payer pour le climat ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Jean-Louis Debré : "La droite devrait prendre le temps de la réflexion"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Jean-Louis Debré : "Chirac est à l'origine de la prise de conscience" sur l'environnement

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : Baiji, ancienne vitrine industrielle, peine à retrouver sa splendeur d'antan

En savoir plus

EUROPE

Le Portugais Mario Centeno élu président de l'Eurogroupe

© Francisco Leong, AFP | Élu pour deux ans et demi, le chef de l'Eurogroupe Mario Centeno préside les réunions mensuelles des 19 ministres des Finances de la zone euro.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/12/2017

Les ministres des Finances de la zone euro ont choisi, lundi, leur collègue portugais Mario Centeno pour prendre la présidence de l'Eurogroupe, a annoncé le Conseil de l'Union européenne.

Le ministre portugais des Finances Mario Centeno a été élu président de l'Eurogroupe, a annoncé, lundi 4 décembre, le Conseil de l'Union européenne dans un tweet. Il succèdera le 13 janvier 2018 au Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, contraint de céder la place après deux mandats, à la suite de la débâcle de son parti aux dernières élections législatives aux Pays-Bas.

Mario Centeno, qui faisait figure de favori, a été élu par ses pairs de la zone euro au deuxième tour de scrutin face au libéral luxembourgeois Pierre Gramegna. Les deux autres prétendants, la Lettonne de centre-droit Dana Reizniece-Ozola et le social-démocrate slovaque Peter Kazimir se sont désistés à l'issue du premier tour.

Novice en politique lors de son entrée au gouvernement en 2015, Mario Centeno, un professeur d'économie de 50 ans sans filiation partisane, mais parfois décrit comme un centriste ou un libéral, est vite devenu l'un des poids lourds de l'exécutif portugais.

Élu pour deux ans et demi, le chef de l'Eurogroupe préside les réunions mensuelles des 19 ministres des Finances de la zone euro, dont l'objectif principal est d'assurer la coordination des politiques économiques nationales.

Il fait partie de ceux dont la voix compte à Bruxelles, aux côtés des présidents de trois grandes institutions de l'UE: Jean-Claude Juncker (Commission), Donald Tusk (Conseil), Antonio Tajani (Parlement) et de la cheffe de la diplomatie Federica Mogherini.

Mario Centeno devra notamment conduire les travaux pour la réforme de la zone euro, sur laquelle les États membres se penchent depuis plusieurs mois.

Avec AFP

Première publication : 04/12/2017

  • UNION EUROPÉENNE

    Brexit : les trois enjeux cruciaux des négociations entre Londres et Bruxelles

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Réforme de la zone euro : le vote allemand ne fait pas les affaires d'Emmanuel Macron

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Ministre des Finances de la zone euro : Merkel ne dit pas non

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)