Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : 14 casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Eloge funèbre d'Emmanuel Macron : un hymne à Jean d'Ormesson et à la littérature

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 1)

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Égypte, les idéaux de la place Tahrir à l'épreuve de la répression

En savoir plus

TECH 24

L'intelligence artificielle se met au rythme de la pop

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La fiscalité selon Trump : qui sont les gagnants et les perdants de la réforme ?

En savoir plus

REPORTERS

Libye-Italie : les migrants pris entre deux feux

En savoir plus

Les indépendantistes catalans se rassemblent à Bruxelles pour interpeller l'UE

© AFP | Des indépendantistes catalans brandissent un drapeau catalan sur la Grande Place à Bruxelles, le 6 décembre 2017

BRUXELLES (AFP) - 

Des centaines de manifestants indépendantistes catalans se rassemblaient jeudi matin pour une grande manifestation au coeur du quartier européen de Bruxelles, afin d'interpeller l'UE sur le sort de la Catalogne, a constaté l'AFP.

Les organisateurs de la manifestation -- deux associations indépendantistes catalanes -- attendent plus de 20.000 personnes sous le mot d'ordre "Europe Réveille-toi !". Les manifestants doivent se mettre en route à la mi-journée depuis un parc situé à deux pas des institutions européennes.

"Nous ne pouvons pas abandonner notre président, qui est en exil ici", a expliqué à l'AFP Antoni Llenas, 59 ans, arrivé tôt jeudi matin drapeau à l'épaule, en référence à Carles Puigdemont, président destitué de la Catalogne réfugié en Belgique depuis fin octobre en compagnie de quatre autres dirigeants séparatistes.

"Nous sommes ici pour continuer la lutte pour notre indépendance et pour demander la liberté de nos prisonniers politiques", a-t-il ajouté.

La capitale de l'Europe était envahie depuis le début de la matinée par des manifestants arborant les couleurs indépendantistes, arrivés ces derniers jours à Bruxelles par avion, par bus, mais aussi en camping-cars ou en voiture. Alors que les hôtels ont été pris d'assaut, certains ont trouvé un toit chez l'habitant, dans des familles flamandes ou wallones.

Cette manifestation intervient en pleine campagne pour des élections régionales cruciales en Catalogne le 21 décembre.

Carles Puigdemont, visé par des poursuites judiciaires en Espagne, a annoncé mercredi son intention de rester en Belgique "pour l'instant", au lendemain du retrait par un juge espagnol du mandat d'arrêt européen émis par Madrid.

© 2017 AFP