Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Samy Gemayel : "Au Liban, le Hezbollah dicte au gouvernement sa politique étrangère"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Lulendo, maître des rythmes de la forêt

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Allemagne : l'apprentissage de la langue, clé de l'intégration

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Panne et pagaille à l'aéroport d'Atlanta

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les sommets de la honte"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Guy Verhofstadt : "L'avenir de nos régions ne se trouve pas dans le séparatisme"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dimitris Avramopoulos : "L'Union européenne fait son devoir moral et légal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

Trump bute sur les mots ? "Il avait la gorge sèche"

© AFP | Donald Trump avait la gorge sèche lors de son allocution historique sur Jérusalem le 6 décembre explique sa porte-parole

WASHINGTON (AFP) - 

"Le président avait la gorge sèche, rien de plus".

La Maison Blanche a tenté jeudi de calmer les interrogations nées du discours de Donald Trump sur Jérusalem sur la fin duquel il semblait en difficulté, mangeant ses mots à plusieurs reprises.

La scène, reprise en boucle sur les réseaux sociaux, a alimenté les spéculations sur la santé du président américain, âgé de 71 ans, comme sur le fait de savoir s'il portait un dentier.

"Il y a eu beaucoup de questions sur ce thème, honnêtement des questions assez ridicules", a souligné Sarah Sanders, porte-parole de la Maison Blanche lors de son point de presse quotidien.

"Il a une visite médicale prévue l'année prochaine", a-t-elle ajouté, précisant que les résultats de cette dernière, qui aura lieu à l'hôpital militaire de Walter Reed, dans la proche banlieue de Washington, seraient rendus public.

Durant la campagne, M. Trump avait publié un courrier de son médecin affirmant qu'il était "en excellente santé".

C'est le même médecin, Harold Bornstein, qui avait publié fin 2015 une lettre de quatre paragraphes à la tonalité surprenante décrivant l'état de santé du magnat de l'immobilier.

"Sa tension artérielle et les résultats des tests en laboratoires sont incroyablement excellents", écrivait-il.

"S'il est élu, je peux affirmer sans équivoque que M. Trump sera l'individu en meilleure santé jamais élu à la présidence", concluait-il avec emphase.

© 2017 AFP