Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Grève générale au Bénin, mouvement contre la suppression du droit de grève

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Calais : plus jamais "jungle"

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron à Calais : quelle politique migratoire ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Philippe Martinez : "La France a un devoir d'accueil, elle a toujours été une terre d'asile"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Xavier Emmanuelli : "Il faut accueillir les migrants"

En savoir plus

FOCUS

Contrôle renforcé des chômeurs : le Danemark, un modèle à suivre ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Enquête au Paradis" : rencontre avec la jeunesse algérienne sous influence du salafisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En Pologne, le droit à l'avortement dans le collimateur du gouvernement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Renégociation de l'Alena : aux États-Unis, le secteur automobile s'inquiète

En savoir plus

Christine Lagarde en visite au Bénin, prévoit une croissance de 6%

© AFP | La directrice générale du Fond monétaire internationale (FMI) Christine Lagarde à Cotonou, le 11 décembre 2017

COTONOU (AFP) - 

La directrice générale du Fond monétaire internationale (FMI) Christine Lagarde en visite officielle au Bénin a annoncé lundi une prévison de croissance de 6% pour le pays d'Afrique de l'Ouest, lors d'une conférence de presse conjointe avec le président Patrice Talon.

"Nous considérons que la performance de l'économie béninoise sera en 2018 supérieure à celle de 2017. Nous avons un prévisionnel de 6%", a déclaré la directrice générale du FMI.

En visite officielle pour trois jours, elle s'est entretenue avec le président du Bénin, Patrice Talon et des membres de son gouvernement lundi après-midi.

Le Bénin a conclu au mois d?avril dernier avec l?institution financière internationale un programme économique et financier d?un montant de 150,4 millions de dollars (127 millions d'euros) en soutien au programme 'Bénin révélé', nom du programme d?action du gouvernement, en place depuis moins de deux ans.

Pour Christine Lagarde, le Bénin est "un partenaire qui tient ses promesses". "Ses engagements souscris pour restaurer les finances et accueillir l?investissement domestique et étranger ont été globalement respectés", a-t-elle ajouté.

"Votre gouvernement est entrain de démontrer qu'il peut tenir sa parole", a déclaré la directrice générale du FMI, citant notamment les efforts du gouvernement dans le domaine de l'éducation, de la santé et "l'établissement des règles de bonne gouvernance".

"Nous ne cessons d?arpenter les chemins de notre renaissance. Nous avons en moins de 18 mois, réussi avec le Parlement à faire voter une cinquantaine de lois de progrès", s'est pour sa part, félicité le chef de l?Etat béninois.

"Nous avons entamé des réformes les plus ambitieuses et les plus osées", poursuit-il, alors que de nombreux secteurs se sont mis en grève ces derniers mois pour dénoncer la politique économique très libérale de M. Talon, riche homme d'affaires qui s'est lancé en politique.

Toutefois, l'économie du Bénin et fortement dépendante du Nigeria voisin, géant pétrolier d'au moins 180 millions d'habitants. Le Nigeria, qui avait fortement souffert de la chute des prix du pétrole, est sorti cette année de la récession.

Mme Lagarde a également prévu de se rendre à la chambre de commerce du Bénin où elle y rencontrera également des membres de la société civile, avant de s'envoler mercredi pour Addis Abeba.

© 2017 AFP