Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 1 an à la Maison Blanche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Liberia : le président élu, George Weah prêt à relever les défis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Aide aux migrants : que dit la loi ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Sanseverino

En savoir plus

TECH 24

Reporty, l'application anti-délits ou pro-délation ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Gambie à l'heure d'une nouvelle ère post-Jammeh

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Avec les réformes de Macron, la France sur le retour ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Trump, un an après : derrière l'euphorie, une économie fragile ?

En savoir plus

#ActuElles

#MeToo : la France entre exception culturelle et changement de génération

En savoir plus

Boxe: Tyson Fury pourrait retrouver sa licence dès janvier

© AFP/Archives | Le Britannique Tyson Fury bras levés après avoir remporté les titres WBA-WBO-IBF face à l'Ukrainien Wladimir Klitschko, le 28 novembre 2015 à Dûsseldorf

LONDRES (AFP) - 

Tyson Fury, autorisé à combattre à nouveau mardi par l'Agence britannique antidopage (UKAD), pourrait retrouver sa licence professionnelle dès janvier 2018, a indiqué mercredi le BBBC, l'organisme qui gère la boxe professionnelle au Royaume-Uni.

"La suspension de la licence de Tyson Fury sera examinée (...) en janvier", a annoncé le BBBC.

Le secrétaire général du BBBC Robert Smith a toutefois expliqué que le controversé boxeur anglais, touché par la dépression, devrait "se présenter devant le conseil" du BBBC. "Nous devons parler avec M. Fury et son encadrement, ce que nous n'avons encore pas fait", a-t-il affirmé.

"Il y a un certains nombres de problèmes. Il y a ses problèmes de santé mentale, il a aussi admis avoir pris de la cocaïne", a détaillé le dirigeant à l'agence de presse britannique PA, ajoutant qu'il fallait aussi que le boxeur en surpoids "soit en forme pour combattre".

Fury et l'UKAD ont trouvé un "compromis" mardi dans le conflit qui les opposait depuis un premier contrôle positif au stéroïde nandrolone en 2015.

En conséquence, l'UKAD a prononcé une suspension de deux ans, datée du 13 décembre 2015, autorisant Fury à combattre à nouveau dès mercredi à condition d'obtenir une licence valide de la part du BBBC.

L'ancien champion du monde (WBA-WBO-IBF) des poids lourds, désormais âgé de 29 ans, a révélé mardi son intention de reconquérir ses titres, lançant un avertissement à l'actuel champion en titre IBF et WBA, son compatriote Anthony Joshua, sur Twitter: "T'es où garçon? Je viens te chercher voyou (...)!"

Fury, qui n'est pas remonté sur un ring depuis son sacre WBA-WBO-IBF face à Wladimir Klitschko en novembre 2015, avait affirmé en octobre viser "trois gros combats en 2018".

© 2017 AFP