Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Grève générale au Bénin, mouvement contre la suppression du droit de grève

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Calais : plus jamais "jungle"

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron à Calais : quelle politique migratoire ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Philippe Martinez : "La France a un devoir d'accueil, elle a toujours été une terre d'asile"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Xavier Emmanuelli : "Il faut accueillir les migrants"

En savoir plus

FOCUS

Contrôle renforcé des chômeurs : le Danemark, un modèle à suivre ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Enquête au Paradis" : rencontre avec la jeunesse algérienne sous influence du salafisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En Pologne, le droit à l'avortement dans le collimateur du gouvernement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Renégociation de l'Alena : aux États-Unis, le secteur automobile s'inquiète

En savoir plus

Moyen-Orient

Syrie : à Jarablus, une reconstruction sous influence turque

© Capture d'écran France 24 | Le seul hôpital de la ville a été construit par la Turquie.

Vidéo par Fatma KIZILBOGA , Hussein ASAD

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/12/2017

Les envoyés spéciaux de France 24 se sont rendus dans la ville du nord-ouest de la Syrie, un an après la bataille entre des rebelles soutenus par Ankara et l'EI. La ville est désormais sous l'influence directe de la Turquie.

En Syrie, l'heure est désormais à la reconstruction. Les envoyés spéciaux de France 24, Fatma Kizilboga et Hussein Asad, se sont rendus à Jarablus, ville du nord-ouest située à seulement quelques kilomètres de la frontière turque.

Plus d’un an après sa libération par des rebelles soutenus par Ankara, cette ancienne place forte de l’organisation État islamique (EI) est sous l'influence directe de la Turquie, qui semble bien décidée à faire de cette région sa chasse gardée.

Signe des temps qui changent dans un pays affaibli par des années de guerre, le seul hôpital existant a été construit par le gouvernement turc, et les malades sont accueillis par un portrait du président Recep Tayyip Erdogan, salué sur place en héros.

Les écoliers n’échappent pas à cette nouvelle donne. Traditionnellement enseigné comme seconde langue étrangère dans les écoles, les cours de français ont été remplacés par le turc.

Première publication : 15/12/2017

  • REPORTAGE

    Vidéo : à Jarablus, en Syrie, les femmes libérées de l'EI mais toujours traumatisées

    En savoir plus

  • SYRIE

    Vidéo : le difficile quotidien des Syriens de retour à Jarablus

    En savoir plus

  • SYRIE

    Des centaines de Syriens retournent à Jarablus après l'expulsion de l'EI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)