Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 1 an à la Maison Blanche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Liberia : le président élu, George Weah prêt à relever les défis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Aide aux migrants : que dit la loi ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Sanseverino

En savoir plus

TECH 24

Reporty, l'application anti-délits ou pro-délation ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Gambie à l'heure d'une nouvelle ère post-Jammeh

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Avec les réformes de Macron, la France sur le retour ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Trump, un an après : derrière l'euphorie, une économie fragile ?

En savoir plus

#ActuElles

#MeToo : la France entre exception culturelle et changement de génération

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 20/12/2017

"L'Iran risque la guerre simplement pour tester le prince saoudien"

Au menu de la revue de presse internationale, ce mercredi 20 décembre, le tir de missile des rebelles Houthis sur l’Arabie saoudite, les sanctions de l’UE contre la Pologne ou encore le sapin de Noël de Rome qui suscite la polémique.

Le Washington Examiner revient sur le tir d’un missile sur l’Arabie saoudite par les rebelles yéménites houthis soutenus par l’Iran. Un geste qui risque d’entraîner une guerre régionale entre Riyad et Téhéran. Le Figaro rappelle, de son côté, que le Yémen se meurt toujours, 1000 jours après le déclenchement de la guerre.

On parle aussi beaucoup dans les journaux de la Pologne et des sanctions que veut imposer l’Union européenne à Varsovie. Des sanctions soutenues par l’Allemagne et la France, rappelle le Financial Times. The Economist publie un dessin où l’on peut voir Angela Merkel et Emmanuel Macron offrir à la Pologne pour Noël l’article 7 du Traité de Lisbonne qui suspend le droit de vote d’un pays s’il ne respecte pas l’état de droit.

Le Huffington Post US s’intéresse, lui, à Tina Gibson qui a donné naissance à une petite fille, Emma, dont l’embryon a été congelé en 1992. Techniquement l’enfant est donc aussi vieux que sa mère.

Enfin, le sapin de la mairie de Rome est loin de faire l’unanimité selon le journal britannique The Guardian. Les Romains se sont quelque peu émus de l’aspect physique de leur sapin de Noël installé sur la Piazza Venezzia. L’arbre sans épine a même écopé d’un surnom "Spelacchio", le chauve en italien. La mairie a demandé une enquête pour comprendre comment le sapin, qui a tout de même coûté 50 000 euros, a pu arriver dans cet état.

Par Marc PAUPE

Les archives

19/01/2018 Cinéma

Colin Firth : "Je ne travaillerai plus avec Woody Allen"

Au menu de cette revue de presse internationale du vendredi 19 janvier : les relations compliquées entre le pouvoir et l'Église catholique en RD Congo, le pont géant de Boris...

En savoir plus

19/01/2018 Donald Trump

"Trump, un an après"

Au menu de la presse française ce vendredi 19 janvier, Libération croit à une renaissance socialiste dans la gauche américaine, Le Figaro célèbre la réconciliation entre l'Élysée...

En savoir plus

18/01/2018 Revue de presse internationale

Péninsule coréenne : la diplomatie des Jeux olympiques fait "fondre la glace"

Au menu de cette revue de presse internationale du 18 janvier : le sommet franco-britannique de "l'entente cordiale" entre Emmanuel Macron et Theresa May, le rapprochement des...

En savoir plus

18/01/2018 Revue de presse française

Sommet franco-britannique : la "diplomatie du tapis"

Au menu de cette revue de presse française du 18 janvier 2018 : l'abandon du projet de nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes par le gouvernement, la "diplomatie du tapis"...

En savoir plus

17/01/2018 Revue de presse internationale

"Vaudeville sino-américano-britannique"

Au menu de cette revue de presse internationale du mercredi 17 janvier : l’accord conclu entre la Birmanie et le Bangladesh pour le rapatriement des réfugiés Rohingya, des...

En savoir plus