Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault : un nouveau pas de deux dans "Lorenzaccio"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ce n'est pas le moment de fantasmer sur le dégel intercoréen"

En savoir plus

L’invité du jour

"La plupart du temps, les bibliothèques ne sont pas là où les gens ont le plus besoin d’elles"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grève chez Air France : l'arme du référendum

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Amical mais critique, Emmanuel Macron séduit le Congrès"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Macron aux États-Unis : un bilan en demi-teinte

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face au scandale, la présidente de la région de Madrid démissionne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions à Madagascar : l'opposition demande la destitution du président

En savoir plus

LE DÉBAT

Emmanuel Macron aux États-Unis : le statu quo diplomatique ?

En savoir plus

Afrique

Égypte : l'ex-président Mohamed Morsi condamné à trois ans de prison

© Khaled Desouki, AFP | Mohamed Morsi lors de l'un de ses procès, le 23 avril 2016, au Caire.

Vidéo par Alexandre BUCCIANTI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/12/2017

L'ancien président égyptien Mohamed Morsi a été condamné à 3 ans de prison pour "outrage à la magistrature". Depuis sa destitution par l'armée en 2013, l'ex-dirigeant a été condamné à un total de 45 ans de prison dans deux affaires.

Un tribunal du Caire a condamné, samedi 30 décembre, à trois ans de prison l'ancien président islamiste Mohamed Morsi et 19 autres personnes, dont d'anciens députés et deux journalistes, pour "outrage à la magistrature", a indiqué l’un de ses avocats.

Selon Abdelmoneim Abdel Maqsoud, défenseur de l'ex-président d'Égypte destitué et arrêté par l'armée en juillet 2013, ce dernier a également été condamné à payer deux millions de livres égyptiennes (environ 92 000 euros) en dommages et intérêts, dont un million à un juge qu'il avait qualifié de "falsification".

>> À voir : "C’est le caractère transnational des Frères musulmans qui dérange le régime égyptien"

Parmi les 19 autres condamnés figurent les anciens députés Moustafa al-Najjar, Mohammed al-Omda, Hamdi al-Fakhrani et Mohammed Monib, ainsi que deux journalistes dont Abdel Halim Qandil, rédacteur en chef de Sawt el Oumma (La Voix de la nation). La plupart des condamnés sont des cadres des Frères musulmans qui avaient déjà écopé de peines de prison dans d'autres affaires.

"Outrage à la magistrature"

Dans ce procès ouvert en 2015, ils étaient poursuivis pour "outrage à la magistrature" après des déclarations jugées insultantes dans les médias. L'avocat de Mohamed Morsi a fait savoir qu'il ferait appel de cette décision devant la Cour de cassation.

Depuis sa destitution par l'armée dirigée alors par Abdel Fattah al-Sissi, élu ensuite président, Mohamed Morsi a été condamné à un total de 45 ans de prison dans deux affaires – incitation à la violence contre des manifestants fin 2012 et espionnage au profit du Qatar. Il est par ailleurs jugé dans deux autres procès après l'annulation de deux verdicts prononcés contre lui – une condamnation à mort et une réclusion à perpétuité.

>> À voir dans Billet retour : En Égypte, les idéaux de la place Tahrir à l'épreuve de la répression

Premier président élu démocratiquement en Égypte après la chute du régime de Hosni Moubarak chassé du pouvoir par une révolte, Mohamed Morsi est issu de la confrérie des Frères musulmans, considérée aujourd'hui comme une "organisation terroriste".

Après sa destitution, les autorités se sont livrées à une répression sans précédent contre la confrérie et des centaines de ses partisans ont été condamnés à mort ou à de lourdes peines de prison. La majorité des peines capitales ont été par la suite annulées par la Cour de cassation.

Avec AFP

Première publication : 30/12/2017

  • ÉGYPTE

    Le groupe EI revendique l'attaque meurtrière contre l'église copte

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Égypte : "L'émancipation des femmes ne peut venir que de nous, les Égyptiennes"

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Égypte : une chanteuse condamnée à deux ans de prison pour un clip jugé "moralement indécent"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)