Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Princess Erika : le nouveau single d'une guerrière pacifique

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Migrations : les 28 à hue et à dia

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Manfred Weber, président du PPE, sur l'asile : "Sans solution européenne, tout finira dans le désordre"

En savoir plus

FOCUS

Les enfants volés de l'ex-RDA

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Guerre au Yémen : Paris organise une conférence humanitaire fin juin

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Migrations, sécurité et Brexit : les Européens réunis fin juin à Bruxelles

En savoir plus

L'ENTRETIEN

L’État turc est "extrêmement faible", selon l'historien Edhem Eldem

En savoir plus

L’invité du jour

Turquie : "Des fraudes sont possibles, mais qui ne remettent pas en cause le résultat"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L'économie turque en surchauffe

En savoir plus

Moyen-Orient

Syrie : deux fosses communes découvertes près de Raqqa

© Goerges Ourfalian, AFP | Les forces syriennes déterrant des corps dans l'ouest de la province de Raqqa, le 30 décembre.

Vidéo par Mélanie HOUÉ

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/12/2017

Deux charniers contenant des dizaines de corps de civils et de militaires syriens assassinés par l'organisation État islamique ont été découverts vendredi dans la province de Raqqa, l'ancien fief des jihadistes.

Deux fosses communes contenant des dizaines de corps de civils et de militaires syriens assassinés par les jihadistes du groupe État islamique (EI) ont été découvertes, vendredi 30 décembre, dans l'ouest de la province de Raqqa, a indiqué l'agence officielle syrienne Sana.

Les corps ont été déterrés sur la base d'informations fournies par la population près de la localité de Wawi, située dans le nord de la Syrie, a précisé l'agence. Les opérations pourraient durer "plusieurs jours, en raison de la vaste superficie des deux fosses communes", selon une source au sein de la défense civile syrienne.

>> À voir : À Raqqa, libérée mais anéantie, les rescapés sont sous le choc

L'EI s'est rendu coupable de multiples exactions dans les territoires dont il s'était emparé à partir de 2014, orchestrant exécutions de masse, décapitations et autres atrocités.

En décembre 2014, les corps de 230 personnes exécutées par l'EI ont été découverts dans une fosse commune dans la province de Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie. En juin 2015, les jihadistes ont tué en trois jours plus de 200 civils, dont des femmes et des enfants, dans la ville de Kobané (nord), avant d'être repoussés par des forces kurdes.

Avec AFP

Première publication : 31/12/2017

  • SYRIE

    Syrie : bombardements "d'une violence sans précédent" près d'Idleb

    En savoir plus

  • JIHAD

    Une figure du jihadisme français arrêtée en Syrie selon plusieurs médias

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : les évacuations médicales ont commencé dans la Ghouta orientale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)