Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ingérence : Les poupées russes du mensonge

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : lancement du parti unifié RHDP

En savoir plus

LE DÉBAT

Helsinki : Et Trump céda à Poutine...

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival d'Avignon : les questions de genre sur le devant de la scène

En savoir plus

FOCUS

Le bois de chêne menacé en France ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Retour triomphal des Bleus : "Une histoire de France"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Rencontre avec Poutine : la "trahison ouverte" de Trump

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Mondial-2018 : la sacre des Bleus profite à la Française des Jeux

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avec L'Impératrice, la "French touch" fait des petits

En savoir plus

Asie - pacifique

Pékin interdit totalement le commerce de l'ivoire

© Anthony Wallace, AFP | L'ivoire est très recherché en Chine, où il a pu atteindre jusqu'à 1 050 euros le kilo.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/01/2018

L'interdiction du commerce d'ivoire est entrée en vigueur lundi 1er janvier en Chine, a annoncé Pékin. Le pays, autrefois premier marché de destination pour les défenses de contrebande, a vu sa demande fortement chuter ses dernières années.

"À partir d'aujourd'hui, l'achat et la vente d'ivoire et de produits de l'ivoire par les marchés, les magasins et les commerçants est hors-la-loi" en Chine, a déclaré lundi 1er janvier le ministère chinois des Forêts sur son compte Weibo. L'interdiction, annoncée dès fin 2016, porte également sur le commerce en ligne et sur les souvenirs achetés à l'étranger.

L'agence officielle Chine nouvelle affirme qu'une interdiction partielle du commerce de l'ivoire avait déjà entraîné une baisse de 80 % des saisies entrant dans le pays. Les prix en Chine de l'ivoire brut sont aussi en baisse de 65 %, selon l'agence. En mars dernier, 67 ateliers et magasins impliqués dans ce commerce avaient fermé et 105 autres sont censés le faire dimanche.

L'ivoire est très recherché en Chine, où il a pu atteindre jusqu'à 1 050 euros le kilo, étant considéré comme le symbole d'un statut social élevé. La forte demande du pays a alimenté le massacre de dizaines de milliers d'éléphants africains par an.

Le braconnage a vu la population d'éléphants baisser en dix ans de 110 000 animaux à 415 000, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature.

Avec AFP

Première publication : 01/01/2018

  • VENEZUELA

    Le dernier éléphant de Caracas

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    États-Unis : tollé après la réautorisation des importations de "trophées d'éléphants" tués en Afrique

    En savoir plus

  • ENVIRONNEMENT

    Un fervent défenseur des éléphants assassiné en Tanzanie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)