Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Avec L'Impératrice, la "French touch" fait des petits

En savoir plus

FOCUS

Malgré les accusations de corruption et le blocus, le Qatar tient à son Mondial-2022

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Coupe du monde 2018 : la France affrontera la Croatie en finale

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Trump et Poutine ont rendez-vous à Helsinki

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Assouplissement quantitatif : l'arme lourde des banques centrales

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Les Bleus champions du monde : "Un bonheur éternel"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Le HCR s'oppose aux centres fermés : "Demander l'asile n'est pas un crime"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Tourisme : qui veut traverser l'Europe en train ?

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les Bleus champions du monde : quel impact sur la croissance française ?

En savoir plus

FRANCE

Tempête Carmen : la Corse toujours en vigilance orange

© Loïc Venance, AFP | La tempête Carmen qui a frappé les côtes bretonnes, dimanche 31 décembre 2017, a fait un mort.

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/01/2018

Troisième tempête hivernale à passer en France depuis décembre après Ana et Bruno, Carmen a fait un mort. Lundi soir, seuls les deux départements corses étaient encore placés en alerte orange et environ 11 000 foyers étaient privés d'électricité.

Des rafales à plus de 100 km/h, de fortes pluies... La tempête Carmen a quitté l'Hexagone, lundi 1er janvier dans la soirée, après avoir balayé la Bretagne et le littoral aquitain, mais le vent va continuer de souffler sur la Corse.

La vigilance orange a été levée à 19 h sur les 19 départements concernés sur le continent – sauf une partie de la Gironde, qui reste en vigilance orange "inondations" au niveau de la confluence Garonne-Dordogne. L'alerte a en revanche été maintenue, jusqu'à mardi 6 h, dans les deux départements de Corse. Sur l'île, le vent devrait se renforcer dans la soirée et la nuit, et atteindre au Cap Corse et au sud de Solenzara des rafales de l'ordre de 130-150 km/h, voire "localement et temporairement jusqu'à 170 km/h", selon Météo France. Plusieurs vols à destination ou au départ des aéroports de Bastia et Figari (Ajaccio) ont été annulés ou déroutés en fin de journée.

Carmen, qui a commencé à toucher la France lundi matin, est la troisième tempête hivernale après Ana et Bruno en décembre. Les vents ont fait un mort, un homme d'une soixantaine d'années tué dimanche par la chute d'un arbre sur sa voiture près de Saint-Jean-Pied-de-Port, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Plusieurs dizaines de milliers de foyers ont été privés d'électricité, jusqu'à 65 000 en fin d'après-midi en Bretagne mais aussi Poitou-Charentes, Pays de la Loire et Aquitaine. Selon Enedis (ex-ERDF), 4 600 foyers l'étaient toujours lundi soir en Bretagne et 5 000 dans l'ancienne région Aquitaine.

Une éolienne de 62 mètres de haut s'effondre en Vendée

En Vendée, une éolienne de 62 mètres de haut s'est effondrée à Bouin, sectionnée à la base.  

En Gironde, dès 11 h, lundi, 725 pompiers étaient mobilisés. À Soulac, à 17 h, les rues côtières étaient recouvertes de sable soufflé par la tempête, et des vagues de trois à quatre mètres déferlaient sans toutefois atteindre les bâtiments du front de mer, a constaté un journaliste de l'AFP.

Sur la côte basque, à Anglet, où les plages sont fermées, une correspondante de l'AFP a observé des vagues de cinq mètres. Fermeture des plages également à Saint-Jean-de-Luz et Biarritz, avec des creux de cinq mètres par endroits.

La concomitance du passage de Carmen avec des coefficients de marée élevés (97 pour la pleine mer lundi après-midi) a fait craindre des phénomènes de submersion marine sur les parties "exposées ou vulnérables" du littoral, notamment en Nouvelle-Aquitaine.  

Des bains du Nouvel An annulés

Dans les départements de la façade atlantique, les risques météo ont conduit plusieurs municipalités à annuler des événements prévus en bord de mer, notamment les bains du Nouvel An qui ont été annulés ou reportés,  comme celui d'Anglet (Pyrénées-Atlantiques), reprogrammé pour le 7 janvier.

La mairie de La Rochelle (Charente-Maritime) a annulé le bal du Nouvel An prévu lundi soir sur le Vieux-Port et la ville de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) a interdit l'accès aux plages jusqu'à mardi.

Les consignes à observer en cas de vents violents sont de limiter ses déplacements, d'adapter sa vitesse en voiture, de faire attention aux chutes d'objets, d'éviter de se promener dans les zones littorales et forestières.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 01/01/2018

  • FRANCE

    Pour ses vœux aux Français, Emmanuel Macron appelle à la "renaissance française"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Décès du général Rondot, figure du renseignement français

    En savoir plus

  • FRANCE

    Diesel, santé, Mayotte : ce qui change en France au 1er janvier 2018

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)