Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

Italie: l'Inter ne se relance toujours pas

© AFP | L'attaquant argentin de l'Inter Milan Mauro Icardi (d) ouvre la marque en trompant le gardien de la Fiorentina Marco Sportiello, le 5 janvier 2018 à Florence

ROME (AFP) - 

L'Inter Milan, accrochée vendredi dans le temps additionnel sur le terrain de la Fiorentina (1-1), s'est encore montrée incapable de gagner lors de la 20e journée du Championnat d'Italie, et voit sa troisième place de plus en plus menacée.

La crise guette: cela fait désormais cinq rencontres de Serie A d'affilée que les Nerazzurri ne gagnent plus. Et leur prestation du soir ne risque pas de rassurer l'entraîneur Luciano Spalletti, qui n'avait pas eu peur d'avouer avant la rencontre qu'il n'était "pas satisfait de son travail" malgré la 3e place de sa formation.

Cette place sur le podium semble de plus en plus instable, car l'AS Rome (4e), qui joue samedi contre l'Atalanta Bergame, n'est qu'à trois points et compte un match de retard, tout comme la Lazio Rome, 5e à cinq points des Intéristes.

Pourtant, l'Inter avait fait le plus dur en marquant un but, leur second seulement en sept matches toutes compétitions confondues, par l'intermédiaire de l'inévitable Mauro Icardi.

Le buteur italien avait trouvé la faille pour la 18e fois cette saison en reprenant devant le but vide un ballon préalablement stoppé par le gardien florentin (55e), pour illuminer un match assez terne.

Mais les Florentins ont ensuite été plus que dominateurs, ont plusieurs fois buté sur Samir Handanovic, avant de trouver enfin les filets par Giovanni Simeone (90+1).

La Fiorentina (8e) revient grâce à ce match nul à la hauteur de l'Udinese (7e), qui n'a pu faire mieux qu'un nul (1-1), plus tôt vendredi sur le terrain du Chievo Vérone.

Samedi, le leader Naples accueille Hellas Vérone (19e) pour oublier son élimination en quarts de finale Coupe d'Italie alors que la Juventus, dauphin à un point, se déplace à Cagliari (15e).

© 2018 AFP