Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Sanseverino

En savoir plus

TECH 24

Reporty, l'application anti-délits ou pro-délation ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Gambie à l'heure d'une nouvelle ère post-Jammeh

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Avec les réformes de Macron, la France sur le retour ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Trump, un an après : derrière l'euphorie, une économie fragile ?

En savoir plus

#ActuElles

#MeToo : la France entre exception culturelle et changement de génération

En savoir plus

FOCUS

Colombie : avec la paix, tout un pays à déminer

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : les dernières heures de la Bataille du désert avec les milices chiites en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

JoeyStarr, les mille vies du jaguar

En savoir plus

FRANCE

La France a enregistré un nombre "historique" de demandes d'asile en 2017

© Philippe Huguen, AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/01/2018

La France a enregistré plus de 100 000 demandes d’asile en 2017, soit une hausse record de 17 % par rapport à 2016, où une augmentation de 6,5 % avait déjà été enregistrée.

La France a enregistré un peu plus de 100 000 demandes d'asile en 2017, un niveau "historique", avec une forte hausse des dossiers déposés par des ressortissants d'Albanie et d'Afrique de l'Ouest, selon l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra).

Les demandes ont augmenté de 17 % l'an dernier, à 100 412 au total, après une progression de 6,5 % en 2016, a précisé Pascal Brice, le directeur général de l'Ofpra, cité par l’AFP.

"Cela confirme que la France est dans les tout premiers pays de la demande d'asile en Europe", notamment derrière l'Allemagne qui s'attend à un peu moins de 200 000 dossiers cette année.

Fléchissement du taux d’accord

Pour avoir une vision exhaustive des arrivées en France, il faut toutefois ajouter à ces chiffres encore provisoires ceux des migrants n'ayant pas encore déposé leur dossier à l'Ofpra. Toujours est-il que le "taux d'accord" (soit les demandeurs devenant réfugiés) a fléchi, passant de 38 % en 2016 à 36 %en 2017, dont 27 % accordés par l'Ofpra (soit près de 43 000 personnes), le reste provenant des recours devant la cour d'appel (CNDA).

>> À voir sur France 24 : "Apprendre le français, une 'libération' pour les réfugiés et demandeurs d’asile"

En 2017, le premier pays d'origine des demandeurs d'asile a en effet été l'Albanie, pourtant sur la liste des "pays d'origine sûre", avec 7 630 demandes (hors mineurs accompagnants), soit une hausse de 66 %. L'Ofpra n'a accordé sa protection qu'à 6,5 % des demandeurs albanais.

Deuxième pays d'origine, l'Afghanistan a représenté 5 987 demandes (+6 %). Viennent ensuite les ressortissants d'Haïti (stable à 4 934), puis les Soudanais (-24 % à 4 486), et les Guinéens qui ont été 3 780 à solliciter l'asile (+62 %).

Le nombre des demandes ivoiriens a plus que doublé

Le tableau de la demande d'asile en 2017 se distingue en effet par une forte progression des ressortissants de pays d'Afrique de l'Ouest, notamment des Ivoiriens dont le nombre a plus que doublé (3 243). La hausse concerne aussi les ressortissants de République démocratique du Congo (+15 % à 2 941) et les Algériens (+24 % à 2 456).

>> À voir sur France 24 : "Un accent fort est mis sur les reconduites à la frontière"

Ces chiffres ne devraient pas manquer de nourrir le vif débat sur la politique migratoire. Un projet de loi sur l'asile et l'immigration, préparé par le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, doit être présenté en février en Conseil des ministres.

Avec AFP

Première publication : 08/01/2018

  • MARDI POLITIQUE

    Benjamin Griveaux : "La France a une tradition d'accueil qui n'est pas remise en cause"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Journée des migrants : Gérard Collomb défend sa politique d'asile face aux critiques

    En savoir plus

  • FRANCE

    Migrants à Calais : un rapport reconnaît de "plausibles manquements" policiers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)