Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

Fifagate: décès de l'ex-N.1 de la Fédération du Nicaragua, inculpé de corruption

© AFP/Archives | Le Nicaraguayen Julio Rocha à la sortie du tribunal de Brooklyn, le 3 août 2016

MANAGUA (AFP) - 

Julio Rocha, ex-président de la Fédération nicaraguayenne de football et responsable du développement de la Fifa assigné à résidence aux Etats-Unis après sa mise en examen pour corruption dans le scandale Fifa, est décédé des suites d'un cancer à 66 ans, a annoncé samedi la Fédération.

Arrêté en Suisse en mai 2015 et extradé aux Etats-Unis un an plus tard, Julio Rocha avait été remis en liberté par un tribunal fédéral de Brooklyn (New York) contre une caution de 1,5 million de dollars. En septembre 2016, il avait été suspendu à vie de toute activité liée au football par le Comité d'éthique de la Fifa.

Président de la Fédération du Nicaragua de 1987 à 2013, Julio Rocha aurait exigé, selon l'accusation, 100.000 dollars de la société Traffic Sport USA en échange des droits pour les matches à domicile de l'équipe nationale du Nicaragua durant les qualifications au Mondial-2018. Le contrat avait été signé aux Etats-Unis.

© 2018 AFP