Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 1 an à la Maison Blanche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Liberia : le président élu, George Weah prêt à relever les défis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Aide aux migrants : que dit la loi ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Sanseverino

En savoir plus

TECH 24

Reporty, l'application anti-délits ou pro-délation ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Gambie à l'heure d'une nouvelle ère post-Jammeh

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Avec les réformes de Macron, la France sur le retour ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Trump, un an après : derrière l'euphorie, une économie fragile ?

En savoir plus

#ActuElles

#MeToo : la France entre exception culturelle et changement de génération

En savoir plus

Sauvetage de plus de 150 migrants près des côtes espagnoles

© AFP | Des migrants secourus en mer sont pris en charge par la Croix-Rouge dans le port andalou de Malga, le 13 janvier

MÁLAGA (ESPAGNE) (AFP) - 

La Sûreté maritime espagnole a annoncé avoir porté secours samedi à plus de 150 migrants originaires d'Afrique du nord et subsaharienne, qui se trouvaient à bord de six embarcations précaires au large des côtes sud du pays.

Les premières embarcations se trouvaient entre le sud de l'Espagne et le nord du Maroc. Deux groupes de 54 et 55 personnes ont été transportés jusqu'au port andalou de Malaga, a twitté l'établissement public chargé de la Sûreté maritime.

Là, ils ont été pris en charge par la Croix-Rouge qui leur a fourni des couvertures pour se protéger du froid, a constaté un photographe de l'AFP. Trente-deux autres migrants ont été débarqués à Almeria, à 200 km à l'est de Malaga, selon un porte-parole de la Sûreté maritime.

Un peu plus à l'ouest, dans la région du détroit de Gibraltar, elle a également porté secours, avec l'aide d'un avion de l'agence européenne Frontex, à 13 migrants à bord de trois canots: sept personnes originaire d'Afrique subsaharienne qui souffraient d'hypothermie, et six Maghrébins mineurs. Ils ont été acheminés jusqu'au port de Tarifa, situé à 14 km des côtes marocaines.

L'Espagne est restée en 2017 la troisième porte d'entrée en Europe des migrants, via la Méditerranée, après l'Italie et la Grèce.

L'année dernière, les arrivées par mer ont triplé par rapport à 2016, atteignant un total de 22.900 migrants, selon Frontex. Plus de 200 sont morts ou ont disparu pendant la traversée.

© 2018 AFP