Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

George Weah : la légende du football officiellement président du Liberia

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Afrine : une balle dans le pied d'Erdogan ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : les Kurdes, grands perdants du conflit ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : les Kurdes, grands perdants du conflit ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Réfugiés syriens au Liban : la voie difficile, voire impossible, du retour au pays

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Seba, une voix gabonaise hors du temps

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Choose France" : Macron reçoit les patrons étrangers à Versailles pour une opération séduction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Pendant le "shutdown", Donald Trump travaille "dur, dur, dur"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après Poutine, les patrons à Versailles"

En savoir plus

Tennis: Bautista fait le plein de confiance à Auckland avant l'Open d'Australie

© AFP | L'Espagnol Roberto Bautista reçoit une lance traditionnelle d'un guerrier maori après sa victoire contre Juan Martin Del Potro en finale du tournoi d'Auckland, le 13 janvier 2018

AUCKLAND (AFP) - 

L'Espagnol Roberto Bautista, 21e mondial, a dominé l'Argentin Juan Martin Del Potro, 12e, samedi en finale du tournoi ATP 250 d'Auckland, ultime répétition avant l'Open d'Australie qui débute lundi.

Bautista, qui s'était imposé à Auckland en 2016, a fait le plein de confiance avant le premier tournoi du Grand Chelem à Melbourne (15-28 janvier) grâce à une victoire en trois sets 6-1, 4-6, 7-5.

"J'ai fait un match incroyable aujourd'hui (samedi), a estimé le vainqueur. Je me suis beaucoup battu sur le court et j'ai fait deux super jeux à la fin du match!"

L'Espagnol de 29 ans a ainsi gagné les trois dernières finales qu'il a jouées, après Chennai et Winston-Salem en 2017.

Mais Del Potro, ancien N.4 mondial qui va retrouver le Top 10 du classement ATP lundi pour la première fois depuis le 4 août 2014, s'est dit satisfait de son tournoi néo-zélandais.

"C'est un bon début d'année. Je ne m'attendais pas à atteindre la finale de mon premier tournoi", a commenté l'Argentin lui aussi âgé de 29 ans qui a eu une fin de saison 2017 harassante et avait manqué de peu sa qualification pour le Masters de Londres.

"J'ai bien joué et je pense pouvoir bien faire à Melbourne. C'est un grand événement pour moi, jouer un autre Grand Chelem après tous les problèmes de poignet que j'ai eus, c'est génial", a-t-il souligné avant d'entamer son 9e Open d'Australie.

- Trop de fautes -

En huit participations jusque-là, il a atteint à deux reprises les quarts de finale (2009 et 2012) à Melbourne, à chaque fois battu par Roger Federer.

Cette année, il sera tête de série N.12 alors que Bautista, qui l'avait éliminé l'an dernier au 2e tour du Grand Chelem australien, sera tête de série N.20.

En attendant, samedi c'est bien l'Espagnol qui a dominé, malgré une longue et difficile demi-finale arrachée la veille contre le Néerlandais Robin Haase.

Bautista a ainsi pris Del Potro à la gorge d'entrée: l'Argentin qui n'avait été breaké qu'une seule fois depuis le début du tournoi a perdu trois jeux de service dans la première manche.

Mais Del Potro a retrouvé des armes au 2e set, notamment son coup droit qui l'avait lâché dans la 1re manche, et a pris le service de Bautista pour mener 5-4 et égaliser dans la foulée à une manche partout.

Dans le 3e set, les deux joueurs se sont tenus jusqu'à 5-5. Del Potro a alors commis une double faute, sa seule du match, et deux fautes directes en revers pour permettre à Bautista de se détacher.

L'Espagnol a ensuite sauvé une balle de débreak grâce à un ace avant de décrocher le 7e titre de sa carrière sur une nouvelle faute de Del Potro en coup droit.

© 2018 AFP