Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les djihadistes sont des traîtres à la nation"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Un ministère et une journée pour lutter contre la solitude

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Tunisie retirée de la liste noire de l'Union européenne sur l'évasion fiscale

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

En direct de Davos - Bertrand Badré : "L'heure est à l'optimisme, c'est là qu'il faut commencer à être prudent"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Julien Dray : "Nous travaillons pour les GAFA, nous devons donc être rémunérés"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Julien Dray : "Inutile de se déclarer candidat avant le congrès, ce n'est pas un casting"

En savoir plus

FOCUS

Namibie : des communautés massacrées au début du 20e siècle demandent réparation à l’Allemagne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Dilma Rousseff : "Le procès de Lula est truffé d'erreurs"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mélanie Thierry bouleversante dans "La douleur"

En savoir plus

Filoche affirme créer un nouveau réseau, la Gauche démocratique et sociale

© AFP/Archives | Gérard Filoche, le 24 juin 2017 à Paris

PARIS (AFP) - 

L'ancien syndicaliste Gérard Filoche, exclu du parti socialiste en novembre après un tweet antisémite, a annoncé dans le Journal du Dimanche qu'il lançait un nouveau réseau, intitulé la Gauche démocratique et sociale.

Affirmant que le PS n'avait réalisé qu'une "pseudo-exclusion" le visant, car le bureau national qui l'a votée n'en avait pas, selon lui, le pouvoir, M. Filoche a affirmé qu'il avait décidé en tout état de cause de rompre avec le parti.

"Je quitte le PS", "je pars", a-t-il dit. "J?ai loyalement débattu et milité pendant vingt-cinq ans au PS. Mais ce qui s?est passé pendant le quinquennat Hollande a été un véritable choc?: le rapport Gallois, le CICE, la loi Sapin, la loi Macron, la loi Rebsamen et enfin, la loi El Khomri. Bref, un retour en arrière d?un siècle".

Selon lui, le PS, qui prépare son congrès d'avril, "n?arrive ni à faire un bilan ni à se trouver un avenir".

Interrogé sur une éventuelle adhésion aux mouvements de Benoît Hamon ou Jean-Luc Mélenchon, M. Filoche, qui fut un représentant de l'aile gauche du PS, a expliqué qu'il était "pour un grand parti de gauche, socialiste, pluraliste, mais surtout démocratique. Pas un parti vertical avec un chef. Nous nous adresserons aux Insoumis, au PCF, aux écologistes et à Génération. s pour leur proposer de reconstituer ensemble une grande force de gauche unitaire. Personne ne peut réussir seul", a-t-il conclu.

© 2018 AFP