Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Pendant le "shutdown", Donald Trump travaille "dur, dur, dur"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après Poutine, les patrons à Versailles"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 1 an à la Maison Blanche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Liberia : le nouveau président, George Weah, prêt à relever les défis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Aide aux migrants : que dit la loi ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Sanseverino

En savoir plus

TECH 24

Reporty, l'application anti-délits ou pro-délation ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Gambie à l'heure d'une nouvelle ère post-Jammeh

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Avec les réformes de Macron, la France sur le retour ?

En savoir plus

Un responsable du Hamas blessé dans l'explosion d'une voiture piégée au Liban

© AFP | Photo du véhicule calciné à la suite d'un attentat à la voiture piégée le 14 janvier 2018 dans la ville de Saïda, au Liban

SAÏDA (LIBAN) (AFP) - 

Un responsable du mouvement islamiste palestinien Hamas a été grièvement blessé aux jambes dimanche dans l'explosion d'une voiture piégée à Saïda, dans le sud du Liban, a-t-on appris de sources militaire et médicale.

"Mohammed Hamdane, un responsable du mouvement Hamas, a été blessé dans l'explosion d'une bombe placée sous une voiture de marque BMW dans la ville de Saïda", a indiqué à l'AFP la source militaire. Il a été grièvement blessé aux jambes et hospitalisé, a affirmé la source médicale.

L'explosion s'est produite alors qu'il ouvrait la porte du véhicule, a ajouté la même source, sans autre détail.

Un correspondant de l'AFP s'est rendu sur place et a pu voir la voiture calcinée, dans le parking de l'immeuble où réside le responsable du Hamas.

La BMW sous laquelle le dispositif explosif avait été installé appartient bien à ce membre du mouvement palestinien, a de son côté rapporté l'agence nationale libanaise ANI. Mohammed Hamdane est connu également sous le nom de "Abou Hamza".

Le Hamas n'a fait aucun commentaire dans l'immédiat.

Des dizaines de milliers de réfugiés palestiniens vivent au Liban, pour la plupart dans un des 12 camps du pays.

© 2018 AFP