Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump Junior en Inde : un voyage d’affaires très politique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : Le dialogue de la dernière chance

En savoir plus

LE DÉBAT

SNCF : une réforme à grande vitesse ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

SNCF : une réforme à grande vitesse ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

En Allemagne, une baisse significative de la délinquance juvénile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La chanson française à fleur de peau

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Les "nouveaux visages" de la lutte contre les armes à feu aux États-Unis

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Lettonie : le gouverneur de la banque centrale arrêté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fourcade en or : "Quel pied !"

En savoir plus

Ligue 1: Lyon dauphin du PSG, vivement dimanche!

© AFP | Les joueurs de Lyon se congratulent après un but de Nabil Fekir, le 17 janvier 2018 à Guingamp

GUINGAMP (FRANCE) (AFP) - 

Lyon a repris seul la deuxième place de Ligue 1, mercredi, en gagnant facilement 2 à 0 à Guingamp lors de la 21e journée, avant de recevoir le leader parisien dimanche.

Ce succès permet à Lyon, avec 45 points, de dépasser Marseille (3e avec 44) et Monaco (4e avec 43) et de réduire provisoirement à huit points son retard sur le club de la capitale, qui recevait Dijon dans la soirée.

Guingamp voit, lui, sa belle série de six matches sans défaite (4 victoires et 2 nuls) s'interrompre, mais il occupe encore une 7e place plutôt confortable avec 29 points.

Contrarié par Angers dimanche, qui était venu chercher un nul 1-1 sur sa pelouse, Lyon a confirmé son statut de meilleure équipe à l'extérieur en surclassant des Bretons dépassés.

Le score ne reflète absolument pas la supériorité des Rhodaniens qui, sans un Kalle Johnsson plusieurs fois décisif, auraient pu marquer facilement cinq ou six buts.

Nabil Fekir (11, 80), Mariano Diaz par deux fois sur coup-franc (12, 58), Ferland Mendy (18) Maxwel Cornet (62), Bertrand Traoré (90+3)... Ils sont tous venus buter sur le portier international suédois en très grande forme depuis quelques semaines.

Il a même réalisé deux parades exceptionnelles sur un pointu de Diaz (75) et sur le corner qui a suivi, pour repousser sur sa ligne une tête puissante de Lucas Tousart.

Heureusement pour Lyon, Fekir, dans un rôle de pointe haute du milieu à trois choisi par Bruno Genesio, a fini par trouver la faille sur un bon service de Cornet (1-0, 26).

Ce dernier a d'ailleurs réussi un doublé de passes décisives en offrant à Houssem Aouar, d'une louche, le deuxième but, inscrit du pointu par la jeune pépite lyonnaise (2-0, 58).

L'OL aura aussi réussi une prestation défensive solide, ne concédant que très peu d'occasions nettes à des Rouge et Noir par ailleurs maladroits dans les vingt derniers mètres.

Seule une reprise de Yannis Salibur sur un centre à ras de terre de Franck Tabanou, passée de peu à côté, alors qu'Anthony Lopes était pris à contrepied, aura vraiment fait vibrer le Roudourou.

L'opposition sera évidemment toute autre dimanche dans le Rhône, mais Lyon, qui jouera là certainement sa dernière carte pour ébranler l'hégémonie parisienne, semble prêt à relever le défi.

© 2018 AFP