Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radicalisation : un nouveau plan pour sortir de l'impasse"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigeria : de l'inquiétude à la colère

En savoir plus

NBA: décès de Jo Jo White, ancien joueur vedette des Celtics

© NBAE / Getty Images/AFP/Archives | La légende des Celtics Jo Jo White à Memphis avant un match entre les Grizzlies contre la Nouvelle-Orléans, le 20 janvier 2014

LOS ANGELES (AFP) - 

L'ancien basketteur américain Jo Jo White, double champion NBA avec les Boston Celtics et champion olympique en 1968, atteint d'une tumeur au cerveau depuis plusieurs années, est décédé mardi à l'âge de 71 ans, a annoncé sa famille.

"Nous sommes profondément attristés par la perte d'un incroyable mari et père", a déclaré la famille de l'ancien basketteur dans un communiqué. Il figurait au Panthéon de la gloire du basket (Hall of Fame) mais il était un homme encore meilleur".

"Mon papa est mort de complications (pneumonie) dues à un état de démence dont il souffrait depuis qu'avait été décelé chez lui en mai 2010 une tumeur bénigne au cerveau", a déclaré la fille de Jo Jo White, Meka White, citée par le site internet The Undefeated.

Au poste d'arrière, Jo Jo White a été sacré champion olympique à Mexico en 1968 et remporté deux titres NBA en 1974 et 1976 sous le maillot des Celtics, qu'il a porté pendant dix ans de 1969 à 1979 avant de terminer sa carrière aux Golden State Warriors puis aux Kansas City Kings.

"C'était un champion et un gentleman, ultra talentueux et brillant sur le terrain, et infiniment gracieux en dehors", a réagi le club de Boston sur son site internet.

© 2018 AFP