Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigéria : de l’inquiétude à la colère

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Rythme des réformes : Emmanuel Macron ne veut pas ralentir

En savoir plus

FOCUS

"La rue, c’est la jungle" : quels dispositifs pour les sans-abri ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manu Payet, paré pour les César

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

Kazakhstan: 52 morts dans un accident d'autocar

© Ministère kazakh des Situations d'urgence/AFP | Photo fournie le 18 janvier 2018 par le ministère kazakh des Situations d'urgence de l'épave carbonisée d'un autocar près d'Aktobe, dans le nord-ouest du Kazakhstan

ASTANA (KAZAKHSTAN) (AFP) - 

Cinquante-deux personnes sont mortes et cinq ont survécu jeudi quand l'autocar qui les transportait a pris feu dans le nord-ouest du Kazakhstan, ont annoncé les autorités de ce pays d'Asie centrale.

Selon des informations préliminaires des autorités, l'autocar transportait des Ouzbeks.

Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent l'autocar, qui circulait sur une route au milieu de steppes enneigés, totalement carbonisé à l'issue de l'incendie.

L'accident a eu lieu vers 10H30 locales (05H30 GMT) dans la région d'Aktobe, la principale ville du nord-ouest du Kazakhstan, non loin de la frontière russe, a annoncé le ministère kazakh des Situations d'urgence dans un communiqué

"55 passagers et deux conducteurs se trouvaient à bord. Cinq passagers ont obtenu de l'aide médicale, les 52 personnes restantes sont mortes", a-t-il précisé.

Les circonstances dans lesquelles le véhicule a pris feu n'ont pas été précisés.

L'autocar était immatriculé au Kazakhstan mais il transportait des Ouzbeks, a indiqué par téléphone à l'AFP un responsable du ministère des Situations d'urgence, Rouslan Imankoulov.

Il n'a pas précisé si tous les passagers étaient originaires de ce pays voisin du Kazakhstan ou seulement certains.

Il a ajouté que l'autocar s'était enflammé instantanément.

Le véhicule faisait la liaison entre la ville russe de Samara, sur le fleuve Volga et à proximité de la frontière kazakhe, et Chimkent, dans le sud du Kazakhstan, a indiqué le ministère des Situations d'urgence dans son communiqué.

Des vidéos diffusées par des médias russes et kazakhs, filmées depuis un camion suivant l'autocar, montrent le véhicule immobilisé en travers d'une route, d'épaisses flammes s'élevant de son habitacle tandis que des personnes tentent de secourir les passagers. Une autre photo montre l'autocar totalement carbonisé.

© 2018 AFP