Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

EUROPE

Présidentielle en Finlande : Sauli Niinistö réélu dès le premier tour

© Jussi Nukari, Lehtikuva, AFP | Sauli Niinisto peu après l'annonce des résultats annonçant sa réélection, le 28 janvier 2018, à Helsinki.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/01/2018

Le président finlandais Sauli Niinistö a été réélu dès le premier tour de l'élection présidentielle dimanche, avec plus de 60 % des suffrages. Son principal rival, le Vert Pekka Haavisto, a obtenu 12,4 % des voix.

Il n’y aura pas de second tour à l’élection présidentielle finlandaise. Le président sortant Sauli Niinistö, a été reconduit dimanche 28 janvier à la tête de la Finlande avec plus de 60 % des suffrages.

Avec 99 % des votes dépouillés, il rassemble 62,7 % des suffrages, selon les résultats partiels publiés par le ministère de la Justice, reléguant loin derrière son principal rival, le Vert Pekka Haavisto, qui obtient 12,4 % des voix.

Cette victoire dès le premier tour est du jamais-vu depuis 1994 et la première élection du président finlandais au scrutin majoritaire direct.

>> À voir : "Finlande : un modèle social et migratoire ébranlé"

Depuis son élection en 2012, Niinistö, qui se présentait cette année comme indépendant, bat des records de popularité notamment grâce à sa stratégie envers la Russie.

Bouclier américain

Sa mission première a été de mettre la Finlande sous la protection du bouclier nucléaire américain sans heurter Vladimir Poutine, à couteaux tirés avec l'Union européenne et ses alliés depuis l'annexion par Moscou de la Crimée en 2014.

>> À lire : Le chef de la Douma privé de visa en Finlande, Moscou s'insurge

Cette stratégie a séduit les Finlandais, qui partagent avec les Russes une frontière de 1 340 kilomètres, la plus longue de l'Union européenne avec ce puissant voisin.

"Niinistö n'est pas favorable au fait que la Finlande rejoigne l'Otan, mais il est favorable à l'établissement de liens plus forts avec l'Occident", a rappelé auprès de l'AFP, Tapio Raunio, professeur de sciences politiques à l'université de Tampere.

Les résultats définitifs de l’élection seront publiés le 30 janvier, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Avec AFP

Première publication : 28/01/2018

  • FINLANDE

    Attaque en Finlande : le suspect avait été signalé pour radicalisation

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Finlande : une enquête ouverte pour "terrorisme" après l'attaque au couteau qui a fait 2 morts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)