Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fête de l'Aïd, à la rencontre des musulmans ivoiriens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Pape François s'engage pour lutter contre la pédophilie

En savoir plus

FOCUS

Vénézuela : à Caracas, certains quartiers vivent dans la nostalgie des années Chavez

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dans les coulisses du Studio Harcourt

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Finance verte : "Ce n'est pas un problème d'argent mais de projets"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Notre maison brûle, et nous regardons ailleurs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle malienne : la Cour constitutionnelle valide la victoire d'IBK

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise Grecque : 8 ans après, Athènes tourne la page des plans d'aide

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taysir Batniji : "Mes cousins palestiniens exilés aux États-Unis se sentent Américains"

En savoir plus

Afrique

Égypte : un candidat pro-Sissi à la présidentielle pour affronter... Abdel Fattah al-Sissi

© AFP | Le chef du parti libéral égyptien Al-Ghad, Moussa Mostafa Moussa, lundi 29 janvier 2018, au Caire.

Vidéo par Ludovic DE FOUCAUD

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/01/2018

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi pourrait ne pas être l'unique candidat à l'élection présidentielle du 26 mars, puisque le chef du parti Al-Ghad, par ailleurs soutien du chef d'État, s'est porté candidat à la dernière minute.

Le chef du parti libéral égyptien Al-Ghad, Moussa Mostafa Moussa, favorable au chef de l'État Abdel Fattah al-Sissi, a déclaré, lundi 29 janvier, qu'il se présentait à l'élection présidentielle face au président sortant, largement favori.

Plusieurs membres du parti Al-Ghad sont perçus comme des soutiens au président actuel. Sur leur page officielle, des membres de la formation politique sont présentés comme ayant récolté des parrainages pour le chef d'État sortant.

Le premier tour se tiendra du 26 au 28 mars, alors que la campagne présidentielle a connu de nombreux rebondissements, dont la mise hors-jeu des opposants sérieux à Abdel Fattah al-Sissi, à la tête d'un régime autoritaire depuis 2014.

Moussa Mostafa Moussa assure avoir réuni plus que le nombre nécessaire de parrainages d'électeurs et de soutiens de parlementaires pour se présenter. Sa candidature surprise, annoncée peu avant la clôture des candidatures, fera de lui l'unique prétendant face au président sortant, après le retrait de plusieurs prétendants, écartés par les autorités ou découragés par des pressions alléguées.

Élu en 2014 avec 96,9% des voix, le président Sissi et son régime ont été accusés dimanche par cinq personnalités d'opposition "d'empêcher toute compétition loyale", appelant la population au boycott du scrutin.

Avec AFP

Première publication : 29/01/2018

  • ÉGYPTE

    Al-Sissi toujours seul candidat à la présidentielle égyptienne après deux désistements

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Égypte : le candidat Khaled Ali jette l'éponge face à Sissi

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Égypte : le président al-Sissi candidat à sa propre succession

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)