Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron recadre un édutiant qui l'appelle "Manu"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inondations en Côte d'Ivoire, au moins 18 morts à Abidjan

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : l'Europe à l'épreuve

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Jean-Marie Le Pen va mieux"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Le parlement européen est dans une démarche d'agression, tous nos droits ont été violés"

En savoir plus

FOCUS

VIH en Chine : la jeunesse particulièrement exposée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ingrid Chauvin et Jimmy Jean-Louis, stars du petit écran

En savoir plus

L’invité du jour

Chef Simon : "Ce n’est plus notre corps qui décide de ce que l’on va manger, mais notre cerveau"

En savoir plus

LE DÉBAT

Colombie : la paix avec les Farc en danger ?

En savoir plus

Afrique

Mali : nouvelle preuve de vie de l'otage française Sophie Pétronin

© AFP PHOTO, liberons-sophie | Sophie Pétronin a été enlevée le 24 décembre 2016 à Gao, dans le nord du Mali.

Texte par Florence RICHARD

Dernière modification : 02/03/2018

Une courte vidéo diffusée jeudi montre l'otage française Sophie Pétronin enlevée le 24 décembre 2016 à Gao, dans le nord du Mali. Elle apparaît très affaiblie, alitée et sous traitement médicamenteux.

L'otage française Sophie Pétronin, enlevée à Gao, dans le nord du Mali, le 24 décembre 2016, apparait dans une courte vidéo diffusée jeudi 1er mars par ses ravisseurs, le groupe djihadiste Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin (JNIM), relié à Al-Qaïda.

Àgée de 72 ans, cette médecin humanitaire, qui dirigeait une association d'aide aux orphelins dans le pays, apparaît très affaiblie. Elle est alitée et sous traitement médicamenteux.

"S.O.S, Save Old Sophie"

La vidéo d'un peu plus d'une minute est baptisée "S.O.S, Save Old Sophie", traduire "S.O.S sauvez la vieille Sophie". En fond sonore, on entend, en boucle, la phrase "je vous protégerai" prononcé par le président Emmanuel Macron.

La dernière preuve de vie de la ressortissante française remontait à juillet 2017. Elle apparaissait sur une vidéo montrant six étrangers enlevés au Mali et au Burkina Faso entre 2011 et 2017.

>> À lire : la famille de Sophie Pétronin souhaite "accélérer les choses"

En décembre 2017, sa famille se disait "démunie", faute d'avancées concrètes ou d'informations récentes sur son sort, et souhaitait que "les choses accélèrent".

Première publication : 02/03/2018

  • MALI

    Mort de deux soldats français au Mali : un groupe lié à Al-Qaïda revendique l’attaque

    En savoir plus

  • LUTTE CONTRE LE JIHADISME

    L’Union européenne double sa contribution financière au G5 Sahel

    En savoir plus

  • SAHEL

    G5 Sahel : un sommet à Bruxelles pour apporter une aide financière

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)