Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

FRANCE

Quatre ans de prison requis contre Jawad Bendaoud, le "logeur de jihadistes"

© Benoît Peyrucq, AFP | Jawad Bendaoud durant son procès, le 26 janvier 2018.

Vidéo par Karim HAKIKI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/02/2018

Le parquet a publié ses réquisitions, mardi, dans le procès de Jawad Bendaoud, celui qui avait logé deux auteurs des attentats du 13 novembre 2015 : le procureur demande quatre ans de prison.

Le parquet a requis mardi 6 fécrier quatre ans de prison contre Jawad Bendaoud, jugé à Paris pour avoir fourni un logement à deux jihadistes auteurs des attentats du 13-Novembre.

Le procureur a demandé la même peine pour Mohamed Soumah, qui avait eu un rôle d'intermédiaire.

Jawad Bendaoud et Mohamed Soumah, 31 et 28 ans, deux délinquants  multirécidivistes, marchand de sommeil à ses heures pour l'un, trafiquant de drogue pour l'autre, sont jugés pour recel de terroristes.

>> À lire : Le logeur de Daech, un "bouffon médiatique" devant la justice

Jugés pour "recel de malfaiteurs terroristes", ils encourent six ans de prison. Le ministère public a en revanche requis la peine maximale, cinq ans de prison avec mandat de dépôt, contre Youssef Aït Boulahcen, le cousin du cerveau présumé des attentats, jugé pour "non-dénonciation de crime terroriste".

Avec AFP

Première publication : 06/02/2018

  • FRANCE

    Procès de Jawad Bendaouad : le combat des voisins du squat de Saint Denis

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le logeur de Daech, un "bouffon médiatique" devant la justice

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Belgique : Salah Abdeslam ne veut plus comparaître à son procès

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)