Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ghouta orientale : un adolescent filme le calvaire de l'intérieur

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le visage des sans-abri

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

Economie

Le mandat d'arrêt britannique contre Julian Assange maintenu

© Ben Stansall, AFP | Le fondateur de WikiLeaks vit depuis 2012 à l'ambassade d'Équateur à Londres, dont il ne sort pas pour éviter d'être arreté par la police britannique.

Vidéo par Hervé AMORIC

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/02/2018

La justice britannique a refusé d'annuler le mandat d'arrêt à l'encontre du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange. Il risque toujours d'être arrêté s'il quitte l'ambassade d'Équateur à Londres.

Julian Assange a perdu une bataille. La justice britannique a refusé, mardi 6 février, d'annuler le mandat d'arrêt à son encontre.

Le fondateur de WikiLeaks ne peut ainsi toujours pas quitter l'ambassade d'Équateur de Londres sous peine d'être arrêté par la police britannique. Julian Assange y vit retranché depuis 2012.

Ses avocats avaient espéré pouvoir débloquer la situation en 2017, lorsque la Suède a décidé d'abandonner les poursuites pour agression sexuelle qui visait l'activiste d'origine australienne. C'est suite à cette procédure qu'un mandat d'arrêt international avait été lancé contre Julian Assange.

Mais la justice britannique a estimé qu'il avait également enfreint la loi en se réfugiant à l'ambassade d'Équateur alors qu'il était en liberté conditionnelle.

>> À lire : Julian Assange, itinéraire d'un lanceur d'alerte

Julian Assange refuse de se rendre aux autorités britanniques même s'il ne risque plus rien sur le front suédois, car il est convaincu que les États-Unis sont prêts à dégainer une demande d'extradition dès lors qu'il sort de son refuge équatorien. Le fondateur de WikiLeaks a plusieurs fois soutenu que Washington avait préparé en secret un acte d'accusation contre lui pour la publication des câbles diplomatiques américains en 2010.

"Julian Assange est devenu une personnalité controversée"

Première publication : 06/02/2018

  • ROYAUME-UNI

    Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a obtenu la nationalité équatorienne

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    WikiLeaks : la Suède classe sans suite l'enquête pour viol qui visait Julian Assange

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L’arrestation de Julian Assange est une "priorité" pour Washington

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)