Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigéria : de l’inquiétude à la colère

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Rythme des réformes : Emmanuel Macron ne veut pas ralentir

En savoir plus

FOCUS

"La rue, c’est la jungle" : quels dispositifs pour les sans-abri ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manu Payet, paré pour les César

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

EUROPE

Royaume-Uni : l'ADN d'un squelette de 10 000 ans révèle un homme noir aux yeux bleus

© Justin Tallis, AFP | Le buste de "Cheddar man", réalisé à partir du plus vieux squelette humain retrouvé en Grande-Bretagne, est présenté à la presse le 6 février 2018, au Muséum d'histoire naturelle de Londres.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/02/2018

Les résultats des recherches ADN effectuées par des scientifiques de l'University College London sur un squelette vieux de 10 000 ans permettent d’établir que l'homme à qui il appartenait avait la peau "sombre à noire" et les yeux bleus.

Une équipe de scientifiques de l’University College London (UCL) et du musée d’histoire naturelle de Londres sont parvenus à établir que "Cheddar man", un homme qui vivait dans le sud de l’Angleterre actuelle il y a 10 000 ans, avait la peau "sombre à noire", des cheveux foncés et bouclés ainsi que des yeux bleus.

Cette description détaillée a été rendue possible par des recherches ADN effectuées sur un squelette entier retrouvé en 1903 dans la grotte de Gough, à Cheddar Gorge (d’où son nom de "Cheddar man"), dans le Somerset (sud-ouest de l’Angleterre).

Un buste de cet ancêtre britannique a été reconstitué par deux artistes néerlandais grâce à une impression 3D et aux informations données par son ADN, particulièrement bien conservé grâce au froid et à la roche calcaire de la grotte de Gough.

Le résultat final représente, avec un niveau de détails jamais atteint, un homme à la peau sombre, aux pommettes hautes et aux cheveux rêches.

Selon les auteurs des recherches, près de 10 % des Britanniques pourraient aujourd’hui descendre de la famille des chasseurs-cueilleurs à laquelle appartenait "Cheddar man".

Avec Reuters

Première publication : 07/02/2018

  • AFRIQUE DU SUD

    Enfin reconstitué, le squelette d'un australopithèque plus vieux que Lucy bouleverse les certitudes

    En savoir plus

  • DÉCÈS

    Décès de Françoise Héritier, grande figure de l'anthropologie française

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Égypte : une cavité grande comme un avion découverte dans la pyramide de Kheops

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)