Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Opération antiterroriste au Burkina Faso : 3 "présumés jihadistes" abattus

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan banlieue en France : Macron annonce une "nouvelle méthode"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mai 68 revisité à travers ses affiches

En savoir plus

FOCUS

France : les nouveaux partis politiques sur les bancs de l'école

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Entre les États-Unis et l'Iran, "le fossé"

En savoir plus

L’invité du jour

Roland Lehoucq : "On peut pratiquer les sciences en analysant Star Wars"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

France : nouvelle journée de grève des fonctionnaires

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Italie, année zéro ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : "oui" à 73% pour la réforme voulue par Nkurunziza

En savoir plus

EUROPE

Royaume-Uni : l'ADN d'un squelette de 10 000 ans révèle un homme noir aux yeux bleus

© Justin Tallis, AFP | Le buste de "Cheddar man", réalisé à partir du plus vieux squelette humain retrouvé en Grande-Bretagne, est présenté à la presse le 6 février 2018, au Muséum d'histoire naturelle de Londres.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/02/2018

Les résultats des recherches ADN effectuées par des scientifiques de l'University College London sur un squelette vieux de 10 000 ans permettent d’établir que l'homme à qui il appartenait avait la peau "sombre à noire" et les yeux bleus.

Une équipe de scientifiques de l’University College London (UCL) et du musée d’histoire naturelle de Londres sont parvenus à établir que "Cheddar man", un homme qui vivait dans le sud de l’Angleterre actuelle il y a 10 000 ans, avait la peau "sombre à noire", des cheveux foncés et bouclés ainsi que des yeux bleus.

Cette description détaillée a été rendue possible par des recherches ADN effectuées sur un squelette entier retrouvé en 1903 dans la grotte de Gough, à Cheddar Gorge (d’où son nom de "Cheddar man"), dans le Somerset (sud-ouest de l’Angleterre).

Un buste de cet ancêtre britannique a été reconstitué par deux artistes néerlandais grâce à une impression 3D et aux informations données par son ADN, particulièrement bien conservé grâce au froid et à la roche calcaire de la grotte de Gough.

Le résultat final représente, avec un niveau de détails jamais atteint, un homme à la peau sombre, aux pommettes hautes et aux cheveux rêches.

Selon les auteurs des recherches, près de 10 % des Britanniques pourraient aujourd’hui descendre de la famille des chasseurs-cueilleurs à laquelle appartenait "Cheddar man".

Avec Reuters

Première publication : 07/02/2018

  • AFRIQUE DU SUD

    Enfin reconstitué, le squelette d'un australopithèque plus vieux que Lucy bouleverse les certitudes

    En savoir plus

  • DÉCÈS

    Décès de Françoise Héritier, grande figure de l'anthropologie française

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Égypte : une cavité grande comme un avion découverte dans la pyramide de Kheops

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)