Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ghouta orientale : un adolescent filme le calvaire de l'intérieur

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le visage des sans-abri

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

Mathilde Seigner condamnée pour conduite en état d'ivresse

© AFP/Archives | Mathilde Seigner lors de la première du film "Eperdument", le 29 février 2016 à Paris

PARIS (AFP) - 

L'actrice Mathilde Seigner, interpellée en état d'ivresse fin décembre à Paris après avoir perdu le contrôle de son véhicule, a été condamnée mardi à trois mois de prison avec sursis, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

L'actrice a été condamnée à trois mois de prison avec sursis et à six mois de suspension du permis de conduire à l'issue d'une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), dite de "plaider coupable", a indiqué cette source, confirmant des informations de presse.

La voiture de la comédienne âgée de 49 ans avait percuté les portes du prestigieux lycée Henri-IV, dans le Ve arrondissement de Paris, dans la nuit du 28 au 29 décembre. Alcoolisée au moment de l'intervention des services de secours, elle avait ensuite été placée en garde à vue.

"Seize heures de garde à vue, ça calme et ça m'a servi défi­­ni­­ti­­ve­­ment de leçon. (...) J'aurais pu renverser quelqu'un, j'aurais pu me faire mal, je sais que j'ai fait une énorme bêtise", avait déclaré l'actrice en janvier au magazine Gala.

© 2018 AFP