Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Morgan Tsvangirai inhumé dans son village natal

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Afrin: une guerre sans images

En savoir plus

LE DÉBAT

Offensive sur Afrin en Syrie : Damas, Ankara, un nouveau rapport de force ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Gabriel Attal : "Les propos de Laurent Wauquiez sont indignes et pas au niveau du chef d'un grand parti d'opposition"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Guillaume Larrivé : "On voit que la meute est en marche aux ordres de l'Élysée"

En savoir plus

FOCUS

RD Congo : la Chine à l'assaut du cobalt

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Isabelle Carré écrivaine se dévoile dans "Les Rêveurs"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Sandales, tunique rouge et colliers à fleurs" pour Justin Trudeau en Inde

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump Junior en Inde : un voyage d’affaires très politique

En savoir plus

Des dizaines de blessés lors d'une fusillade dans un lycée en Floride

© AFP | Localisation de parkland en Floride où un tireur a fait plusieurs victimes mercredi dans un lycée

MIAMI (AFP) - 

Un tireur dans un lycée de Floride a fait entre 20 et 50 blessés mercredi, selon les pompiers cités par la chaîne locale CBS Miami, la police locale évoquant "des victimes".

Un tweet du bureau du shérif du comté de Broward précise que "le tireur n'a toujours pas été appréhendé".

"Evitez la zone" du lycée Marjory Stoneman Douglas à Parkland sur la côte est de la Floride entre Boca Raton et Fort Lauderdale, a-t-il enjoint dans un autre tweet.

Une personne a été évacuée sur un brancard et transportée en ambulance, selon les images prises par l'hélicoptère de la chaîne NBC6.

Les pompiers de Margate Fire Department ont évoqué entre 20 et 50 "blessés", sans préciser s'il y avait des morts, selon CBS Miami.

"Si vous êtes en contact avec vos enfants, dites-leur de rester calme et de rester barricadés jusqu'à ce que la police arrive dans leur salle de classe", a recommandé la police de Coral Springs en s'adressant aux parents d'élèves sur Twitter.

"Ce qui s'est passé c'est que l'alarme à incendie a sonné et nous avons tous pensé que c'était un exercice parce qu'on avait déjà eu une fausse alerte incendie alors on ne l'a pas pris au sérieux, et tout à coup on a entendu des coups de feu de l'autre côté de l'école", a déclaré un élève sur la chaîne locale WSVN 7 News. Racontant comment il s'était échappé, il a expliqué: "nous avons pris un chemin à l'arrière, en file indienne dans la nature".

Les images des télévisions locales montraient plusieurs dizaines de personnes sortant de l'école souvent les mains en l'air ou croisées derrière la tête.

Des ambulances, des camions de pompiers ainsi qu'une longue cohorte de voitures de police et plusieurs véhicules blindés d'un groupe d'intervention étaient stationnés près du lycée.

L'établissement comptait près de 3.000 élèves en 2014.

- Trump informé -

Le président Donald Trump "a été informé de la fusillade dans une école en Floride", a indiqué la Maison Blanche. "Nous surveillons la situation", a-t-elle précisé.

"Aucun enfant, enseignant ou quiconque, ne devrait se sentir en danger dans une école américaine", a tweeté le président

"Nous suivons l'évolution de cette terrible situation dans le comté de Broward en Floride avec des signalements d'une fusillade dans un lycée", a tweeté le sénateur de Floride Marco Rubio.

Les fusillades ensanglantent régulièrement les écoles américaines.

Depuis le massacre de Sandy Hook, une école primaire du Connecticut où furent abattus il y a cinq ans 20 enfants âgés de 6 et 7 ans, les procédures d'alerte et les exercices d'entraînement se sont multipliés dans les établissements scolaires américains.

L'objectif de ces formations est d'apprendre aux écoliers comment réagir face à un individu tirant à l'aveugle dans le but de faire un maximum de victimes.

"Depuis janvier 2013, il y a eu au moins 283 fusillades à travers tout le pays, ce qui revient à une fusillade en milieu scolaire par semaine", indiquait fin janvier Everytown for Gun Safety, une organisation qui lutte contre la prolifération des armes aux Etats-Unis.

© 2018 AFP