Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"7 minutes contre le Franc CFA"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

La Grèce peut-elle couper le cordon financier avec l'UE sans danger ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Une choc du Time sur les séparations des familles de migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Élections en Turquie : Recep Tayyip Erdogan menacé ?

En savoir plus

POLITIQUE

Migrants aux Etats-Unis : Donald Trump recule sur la séparation des familles

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Faouiza Charfi : "Il est important que nos enfants aient une autre vision de l'islam"

En savoir plus

FOCUS

France : le fléau des déchetteries sauvages

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Universités françaises : la compétition internationale "pas forcément négative"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fête de la musique : Arat Kilo, au carrefour des influences

En savoir plus

Moyen-Orient

Les Saoudiennes peuvent désormais créer leur propre entreprise

© Fayez Nureldine, AFP | Une employée de l’entreprise Careem forme de futures chauffeuses privées à Khobar, en Arabie saoudite, le 10 octobre 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/02/2018

Les Saoudiennes peuvent désormais entreprendre sans l'aval de leur tuteur masculin. Une nouvelle réforme pour stimuler l'économie du royaume frappée par le recul des prix du pétrole sur les marchés internationaux.

Les Saoudiennes sont désormais autorisées à créer leur propre entreprise dans le royaume "sans avoir à prouver le consentement d'un tuteur"r privé, a déclaré le ministère du Commerce et de l'Investissement.

Les Saoudiennes étaient jusqu'ici tenues de présenter une preuve de permission d'un tuteur masculin – habituellement l'époux, le père ou le frère – pour pouvoir engager des procédures administratives.

Réformes en série

Mais, depuis l'année dernière, le puissant prince héritier Mohammed ben Salmane, âgé de 32 ans, a lancé une série de réformes pour stimuler la participation des femmes à la vie publique.

Le royaume a annoncé que les femmes seraient autorisées à conduire à compter de juin 2018 et elles ont pu, pour la première fois, entrer dans des stades de football en janvier.

Mohammed ben Salmane a promis une Arabie saoudite "modérée et tolérante", en rupture avec le wahhabisme, cette vision rigoriste de l'islam qui a nui jusqu'ici à son image en Occident. Mais les Saoudiennes sont encore confrontées à de nombreuses restrictions. En vertu du système de la tutelle masculine, elles doivent obtenir la permission d'un homme de leur famille pour leurs études, leurs voyages et d'autres activités.

Avec AFP

Première publication : 19/02/2018

  • MOYEN-ORIENT

    Malgré quelques avancées, les Saoudiennes restent condamnées au silence

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Après 35 ans d'interdiction, les salles de cinéma de nouveau autorisées en Arabie saoudite

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Arabie saoudite : des femmes autorisées dans un stade pour la première fois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)